La revue de presse des dernières actualités alimentation, diététique, nutrition et santé sélectionnées parmi des centaines de sources pertinentes référencées sur le web...


       

Donnez du gras à votre bébé !

En pleine croissance, avec un cerveau dont la taille triple lors de sa première année de vie et une vision qui s'affine, les besoins en graisses du petit enfant sont colossaux ! Jusqu'à 2 ans, la moitié de ses apports énergétiques doit provenir des lipides, lesquels doivent être sa première source d'énergie. Vers 2 ans, la proportion doit être réduite à 40 % pour, in fine, atteindre 35 % chez l'adulte. L'adolescence, la grossesse et l'allaitement constituent trois périodes particulières où les besoins en lipides doivent être revus à la hausse.  Or, dans la réalité, les bébés sont loin d'avoir les apports nécessaires !

  news.doctissimo.fr    

       

Des fibres pour combattre l’hyperglycémie

Une intéressante étude publiée dans le prestigieux journal scientifique Science montre qu’une alimentation très riche en fibres favorise l’implantation de bactéries intestinales bénéfiques, ce qui entraîne une réduction de ...

       

Une cure de vitamines : qui l’eût cru ?

L’été est la saison parfaite pour consommer fruits et légumes crus. Ainsi, vous absorbez un maximum de vitamines et minéraux. Energie au programme !

       

Cancer et viande rouge : l’essentiel à savoir

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) à Lyon, vient de publier une Monographie sur « Viande rouge et viande transformée ». Son analyse classe la consommation de viande transformée comme « cancérogène pour ...

       

Contre l’obésité, adoptez le modèle français

En matière d’alimentation, connaissez-vous le « modèle français » ? Il s’agit en fait de notre pratique sociale à consommer 3 repas structurés par jour, assis à table et à heures fixes. Eh bien selon une équipe ...

       

Diabète: mieux vaut prendre le petit-déjeuner tôt

Les personnes atteintes de diabète qui prennent leur petit-déjeuner plus tôt ont un apport calorique et un BMI plus faibles que celles qui prennent ce repas plus tardivement. Une question d’horloge biologique ?

Cela pourrait vous intéresser