Végétarisme : qu'en pensent vraiment les Français ?

Temps de lecture : 2 min

Végétarisme : qu'en pensent vraiment les Français ?

Alors que 88% des Français ne sont pas intéressés par le végétarisme et 95% qui pensent que l'homme n'est pas fait pour manger strictement végétarien... plus de 39% des Français se déclarent tout de même flexitariens ! A l'occasion de la Journée mondiale du végétarisme du 1er octobre, Quitoque.fr, leader français du marché des paniers-recettes livrés à domicile, a voulu savoir ce que les Français pensaient des différents modes de consommation. Un sondage (*) réalisé sur 11134 personnes qui montre une évolution certaine mais sans révolution globale.


« To be or not to be... »

Un monde uniquement peuplé de personnes qui ne mangent que des végétaux n'est pas encore pour demain. En effet, seulement 5% des Français déclarent être végétariens, soit 91% des femmes et 98% des hommes interrogés. Qui plus est, seulement 12% des Français se disent intéressés par le mode de consommation végétariste.

Au menu...

L'introduction de menus spécifiquement végétariens étant dans l'actualité, il semblerait que les Français soient partagés sur cette question. Ainsi, 40% des personnes interrogées disent être d'accord pour avoir des recettes sans viande au menu des cantines ou des restaurants, même si la grande majorité n'est pas "pour".

Pas dans nos gènes

Pour 95% des Français, les êtres humains ne sont absolument pas faits pour ne se limiter qu'à une alimentation strictement végétarienne.

Moins de viande... de plus en plus !

Même Ils étaient déjà 34% en 2017 (source Kantar Worldpanel), plus de 39% des Français se déclarent en 2018 Flexistaristes, c'est-à-dire qu'ils tentent de réduite leur consommation de protéines animales. Cependant, la première place reste prise par les 57% d'omnivores. Les 4% restants sont partagés entre les végétaristes (2,1% qui était déjà 2% en 2017), les carnivores (0,1%), les végétaliens (0,5%) et les végans (0,9%).

La santé avant tout

La principale raison qui pousse les Français à moins manger de viande est avant tout une question de sanitaire. C'est ce que déclarent 57% des personnes interrogées qui cherchent à être en meilleure santé. 30% le font pour des raisons financières et l'aspect idéologique ou environnemental n'intervient que pour 11% seulement des Français. D'ailleurs, 98% des femmes et 99% des hommes pensent qu'il est dangereux pour la santé de ne consommer qu'une sorte d'aliment.

Dans le respect de la nature

Même s'ils éprouvent le besoin ou la nécessité de manger de la viande, les Français semblent très respectueux des animaux. En effet, 89% des femmes et plus de 92% des hommes sont convaincus que l'on peut concilier respect du monde animal et consommation de viande.

(*) Méthodologie : L'enquête a été réalisée sur 11.134 personnes représentatives de la population nationale française, âgées de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire Buzzpress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 24 au 28 septembre 2018. Profils : 52% d'hommes et 48% de femmes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

SOURCE : Quitoque

Cela pourrait vous intéresser

Nouveaux produits à découvrir