Poissons en conserve : des trésors nutritionnels pour tous les âges !

Temps de lecture : 2 min

Poissons en conserve : des trésors nutritionnels pour tous les âges !

Manger du poisson frais est bon pour la santé. Les poissons en conserve sont également intéressants car le traitement thermique et l’emballage protecteur, qui assurent leur totale sécurité sanitaire, préservent aussi une partie essentielle des éléments nutritionnels du poisson frais. Qu’il s’agisse du thon, des sardines ou du maquereau, ils ont en commun une belle richesse en protéines, Oméga 3 de type EPA et DHA, en vitamine D, en phosphore, en vitamine B12 et en sélénium. À consommer à tout âge ! D’ailleurs, l’ANSES recommande de manger du poisson 2 fois par semaine, dont une fois du poisson gras. Ce peut être donc thon le mardi et sardines ou maquereau le vendredi !


Chez l’enfant et l’adolescent : pour bien grandir

Pour l’enfant et l’adolescent, manger du poisson est important pour toutes leurs qualités nutritionnelles comme les Oméga 3, les protéines (en particulier pour le thon), la vitamine D, le calcium (avec les sardines), les vitamines du groupe B, le sélénium anti oxydant, iode (pour le maquereau). La dose : 30 g à 3 ans, 50 g à 5 ans, 100 g à 10 ans – et entre 100 g et 150 g durant l’adolescence.

Une mention particulière pour les sardines entières car elles sont riches en calcium, en protéines, en vitamine D et en phosphore : le quatuor parfait pour une ossature en pleine croissance.

Chez l’adulte : une alternative à la viande

Chez l’adulte, le poisson est important en alternative à la viande. Il est non seulement riche en protéines, mais avec les poissons gras en conserve il apporte également des Oméga 3 et de la vitamine D, éléments que l’on ne trouve pas dans la viande. Compter sur une portion d’au moins 100 g.

Une mention particulière pour le thon en conserve qui est pratique à emporter et à consommer au bureau ou ailleurs en accompagnement d’une salade composée (fraîche ou en sachet). Il permet de faire un repas facile, gourmand et sain en apportant ses protéines rassasiantes, de la vitamine D, des Oméga 3 et des vitamines du groupe B, ainsi que du fer.

Chez le senior et le sujet âgé : source d’Oméga 3

Plus on avance en âge, plus les besoins en Oméga 3 de type EPA et DHA sont utiles à couvrir, car les enzymes qui en permettent la synthèse dans notre corps fonctionnent de moins en moins bien. C’est pourquoi, manger régulièrement du poisson gras est important. De plus, ils apportent des protéines, de la vitamine B12 et de la vitamine D dont on sait que les carences sont fréquentes chez le sujet.

Une mention particulière pour le thon, très riche en protéines et qui se mange très facilement. Par sa richesse extraordinaire en protéines, il permet de mieux lutter contre l’affaiblissement et la dénutrition du sujet âgé – pour un faible coût. Avec les œufs, le thon est un aliment idéal pour enrichir une alimentation en protéines, en sélénium et en de nombreuses vitamines.

Près de 300 références de conserves de poissons en rayon

Les conserveurs proposent une très large variété de conserves de poissons : entiers, en filets, en morceaux, en miettes, au naturel, à l’huile d’olive, à l’huile végétale (soja, tournesol, colza…), en marinade au vin blanc, à la moutarde, à la tomate, au piment, en salades, etc. En moyenne, on trouve près de 300 références de conserves de poissons différentes dans un hypermarché.

(D'après l'avis du Dr Laurence Plumey et du Dr Arnaud Cocaul, Médecins Nutritionnistes)

SOURCE : Les Conserves Françaises de Poissons

Cela pourrait vous intéresser

Nouveaux produits à découvrir