Microbiote et santé osseuse

Temps de lecture : 2 min

Microbiote et santé osseuse

Curieusement, on a longtemps limité la relation entre santé osseuse et intestin à la question de l’absorption intestinale du calcium et des protéines, nutriments clés de l’os. Les premiers arguments en faveur d’un lien entre microbiote et santé osseuse sont récents. Les résultats des premières études démontrent déjà que le microbiote participe à la régulation du statut osseux.


Des premières recherches prometteuses

On connait mieux aujourd’hui le rôle du microbiote dans les maladies inflammatoires de l’intestin, le cancer colorectal, le diabète, l’obésité, les maladies auto-immunes, l’athérosclérose, les maladies auto-immunes voire l’autisme ou la dépression...

Plus nouveau, un champ de recherche émerge depuis peu sur la relation entre microbiote et santé osseuse. Dans le cadre du Congrès Mondial de l’Ostéoporose qui s'est déroulé en mars dernier, le Pr René Rizzoli a abordé ce sujet en démontrant « l’aspect novateur et particulièrement prometteur des récentes études sur le microbiote et la santé osseuse ».

Une relation positive entre le microbiote et l’os à tous les stades de la vie

De la croissance...

Une étude a démontré que les jeunes souris dépourvues de microbiote avaient des troubles de la croissance et du développement osseux. La longueur et l’épaisseur de leur fémur sont réduites. En revanche, si l’on donne des probiotiques de la famille des Lactobacilles (Lactobacillus plantarum) à ces animaux, leur croissance devient comparable à celle des animaux normaux.

Si ce modèle était confirmé, ceci offrirait des perspectives particulièrement intéressantes pour traiter la malnutrition et les troubles de la croissance osseuse chez les enfants malnutris.

... à la perte osseuse

Tout comme le microbiote est modifié en cas d’obésité, le microbiote est modifié en cas d’ostéoporose. Une étude pilote menée pendant 12 semaines chez des Chinoises montre que l’enrichissement en inuline et oligosaccharides de produits laitiers potentialise l’effet bénéfique du lait sur la résorption osseuse.

Les premiers résultats suggèrent que les anomalies des bactéries intestinales sont probablement en cause dans la fragilisation des os.

Et demain ?

De nouvelles recherches vont permettre d’approfondir le lien entre alimentation et santé, de mieux appréhender la sensibilité d’un individu à un modèle alimentaire ou un traitement médical, de proposer un jour des prises en charge personnalisées, ou encore de se servir des aliments comme vecteur de prévention ou de traitement ... Les probiotiques des produits laitiers fermentés (yaourt, lait fermenté, fromage) en sont un parfait exemple, et sont des sources de probiotiques naturels, accessibles et variés.

SOURCE : Centre de recherche et d'information nutritionnelles (CERIN)

Cela pourrait vous intéresser

Nouveaux produits à découvrir