Le plaisir : le meilleur des guides nutritionnels

Temps de lecture : 4 min

Le plaisir : le meilleur des guides nutritionnels

Retour de l’instinct animal, processus naturel par lequel le corps se procure du plaisir à la dégustation de mets recherchés pour leur teneur nutritionnelle particulière. Ainsi, le mangeur a meilleur compte de suivre son instinct plutôt que les préceptes théoriques des nutritionnistes... Si vous avez envie de carotte, de fromage ou de viande : allez-y !


Des chercheurs [1] ont travaillé sur les différentes dimensions du plaisir de manger apprises pendant l’enfance. La première est la dimension sensorielle, qui est le plaisir des sensations pendant la consommation.

Les nourrissons ont une attirance innée pour le goût sucré : normal, cette attirance est leur guide de sauvetage nutritionnel. Si peu doté en réserves, le sucre permet de leur fournir très vite et sans effort physiologique ou enzymatique de l’énergie, avec très peu de résidu : de l’eau et du gaz carbonique. L’attirance et le plaisir qu’ils ressentent au goût sucré sont donc indispensables à leur survie.

Puis, le plaisir sensoriel de manger est appris lors des premières années de la vie. L’exposition à certaines saveurs in utero, la consommation de lait maternel ou la répétition de la présentation d’un aliment ont par exemple un effet sur l’appréciation. Le bébé est un caméléon qui passe du stade mono aliment (le lait maternel) à l’omnivorisme qu’il va acquérir à force d’imitation.

Mais il y a aussi la dimension interpersonnelle, c’est-à-dire le plaisir dû au contexte social de la consommation.

Les interactions sociales pendant les repas sont indispensables au développement du comportement alimentaire de l’enfant. Les enfants vont par exemple plus facilement goûter un aliment partagé. Les dimensions psychosociale, culturelle et familiale, regroupent toutes les facettes de plaisir lié aux représentations cognitives de l’alimentation. Les aliments sont entourés de « croyances », dues par exemple à la religion, aux habitudes, mais aussi à l’apparence et à l’imaginaire véhiculé par la marque, l’emballage, le marketing ou un label. Cette dimension du plaisir est basée sur l’hypothèse que notre réaction hédonique à un aliment résulte en partie des représentations que l’on en a, et qui créent une attente sur le plaisir. Chez les enfants, la publicité et le marketing jouent énormément sur ces croyances.

Jusqu’à présent, les interventions pour favoriser des choix alimentaires plus sains chez les enfants se sont essentiellement basées sur des informations nutritionnelles, indiquant quels types de produits sont « bons » ou « mauvais » pour la santé. Ces stratégies basées sur une approche cognitive ont montré un effet limité voire contre-productif sur le choix d’aliments sains. L’attirance innée pour les aliments à forte valeur énergétique peut être contrebalancée en apprenant à tirer du plaisir d’un régime varié et équilibré via les 3 dimensions citées : améliorer la familiarité en variant les aliments dans les premières années, partager les repas de l’enfant en famille, ou utiliser une stratégie de communication favorisant les aliments sains pour augmenter leur attractivité.

Dans un contexte d’obésité infantile grandissante, cette revue propose de nouvelles directions pour développer des interventions mettant l’accent sur le plaisir de manger et tester leur efficacité sur l’adoption d’une alimentation équilibrée à long terme.

Obsession pour la long life

Les Français sont bons côté longévité, mais pas pour la qualité de celle-ci. 20 % de la vie (donc vers la fin) est jugée pénible, souffrante, indésirable. Mieux vaut vivre moins longtemps, mais mieux. L’objectif du futur sera donc de rester en très bonne santé, et même en top forme le plus longtemps possible. Bien sûr, il faudra mettre au point des aliments adaptés pour les sujets qui ont des besoins nutritionnels particuliers… donc pour tout le monde et à tous âges.

Le souhait de gérer sa santé de façon préventive avec une alimentation adaptée, « que l’aliment soit ta première médecine », sera le précepte n°1 pour guider les choix.

D’autant que le temps consacré aux loisirs personnels a brutalement enflé, ne laissant qu’une place de plus en plus réduite aux activités liées à l’alimentation : moins de temps pour les courses, les préparations, la consommation, et le nettoyage. La gestion sous tension du temps a et aura de plus en plus d’impact sur les choix.

Retour aux cuisines

Plutôt que de vous saigner pour leur payer des hautes études et un super diplôme, vous aurez bien meilleur compte de leur apprendre le B-A Ba de la cuisine, les règles de l’équilibre alimentaire, l’art de choisir ses aliments et de les associer.

L’ère de l’apparence dans laquelle nous vivons fait de la silhouette et de l’état de la peau et des phanères, le principal atout pour décrocher un job et avoir une place sociale. Retour de la cuisine chez la génération Z et ensuite ?

Food-trust

La crise de confiance qui touche le secteur alimentaire doit trouver une solution et un aboutissement. Nutrition-trust : une nouvelle façon de considérer l’aliment à traçabilité augmentée. Contre l’agriculture et l’élevage intensifs, contre la distribution massive et la consommation de masse, contre l’industrialisation alimentaire : voici la Révolution MY-FOOD. Je veux un aliment préparé rien que pour moi : naturel, Nature (sans transformation), frais. (il sera alors forcément gouteux, sain, nutritif).

L’agriculture & l’élevage arrivent en ville : potagers et ruchers sur les toits, les terrasses, les balcons… L’agriculture s’ubérise : les espaces verts, la moindre parcelle de terre est plantée de tomates, d’herbes, de fraisiers, de laitues… le quartier s’organise. L’agriculteur me livre ses produits directement chez moi. Mais c’est incompatible avec le niveau de pollution. Manger des salades aromatisées « gaz d’échappements » ? Qui en voudrait ?

[1] Learned pleasure from eating: An opportunity to promote healthy eating in children? Marty L, Chambaron S, Nicklaus S, Monnery-Patris S. Appetite. 2018 Jan 1;120:265-274.

SOURCE : Nutrimarketing

Nouveaux produits à découvrir

Cela pourrait vous intéresser