Publicité

Diabète gestationnel : les pistaches aident à contrôler la glycémie

535 vues Temps de lecture : 4 min Réagir

Diabète gestationnel : les pistaches aident à contrôler la glycémie

Les résultats d'une nouvelle étude (*) menée sur des femmes enceintes souffrant d'intolérance gestationnelle au glucose (GIGT) ou de diabète gestationnel (GDM) montrent que la consommation de pistaches peut aider à contrôler le taux de sucre dans le sang (glycémie). Il s'agit de la première étude évaluant la réponse glycémique après une consommation de pistaches chez des femmes enceintes atteintes de GDM ou de GIGT. Les résultats ont été présentés en octobre à Chicago à l'occasion de la Food & Nutrition Conference & Expo™ 2017 de l'Académie de nutrition et de diététique.

Publicité

Le diabète est une maladie chronique qui touche 422 millions de personnes dans le monde [1]. Le diabète gestationnel (GDM) apparaît chez des femmes enceintes qui ne souffraient pas précédemment de diabète [2]. Comme les autres types de diabète, il a un effet sur l'utilisation par l'organisme du sucre présent dans le sang [3,4]. L'intolérance gestationnelle au glucose (GIGT) se manifeste quand, au cours de la grossesse, l'organisme ne parvient plus à réguler normalement les niveaux de glycémie, en raison des changements hormonaux. La glycémie augmente au-delà de la normale après l'absorption de glucose mais n'est pas assez élevée pour établir un diagnostic de diabète. Même si le problème disparait après l'accouchement, les femmes souffrant de GDM ou de GIGT ont un risque accru de développer un diabète.

Selon les critères de diagnostic définis en 2010 par l'Association Internationale des groupes d'études sur le diabète et la grossesse (International Association of Diabetes and Pregnancy Study Groups, IADPSG), la prévalence du GDM dans le monde est comprise entre 9,8 % et 25,5 %.

« Notre étude est la première à démontrer que la consommation de pistaches chez les femmes atteintes de diabète gestationnel peut les aider à contrôler leur niveau de glycémie après le repas » affirme le Docteur Sheng Ge, l'investigatrice principale de l'étude, Médecin en chef et Directrice de la Nutrition clinique au Sixth People Hospital, rattachée à l'université Jiao Tong de Shanghai, où l'étude a été réalisée. « Les résultats soulignent l'intérêt nutritionnel des pistaches pour les femmes qui cherchent à réguler leur diabète gestationnel. »

Pendant l'étude, 30 femmes présentant un diabète gestationnel (toutes entre 24 et 28 semaines de grossesse) ont reçu de manière aléatoire pour le petit déjeuner, après une nuit de jeun, soit 42 grammes de pistaches (environ 1/3 d'une tasse, ou une portion et demie), soit 100 grammes (deux tranches) de pain complet de blé. Les quantités de pistaches et de pain complet avaient le même apport calorique. La glycémie et le GLP-1, une hormone essentielle pour la production de l'insuline [5]. étaient mesurés toutes les 30 minutes après le repas, durant 120 minutes. Au bout de sept jours, les groupes étaient intervertis.

Les niveaux de glycémie étaient significativement plus faibles après l’ingestion des pistaches qu'après l’ingestion du pain complet, pour chacune des mesures à 30, 60, 90 et 120 minutes. En fait, les niveaux de glycémie après consommation des pistaches étaient comparables aux niveaux de référence. De plus, les niveaux de GLP-1 étaient significativement plus élevés après l’ingestion des pistaches que pour le pain complet, pour les mesures à 60, 90 et 120 minutes.

Publicité

L'effet sur les niveaux d'insuline était encore plus spectaculaire. Les niveaux d'insuline mesurés dans le sang sont restés stables au cours des deux heures suivant la prise des pistaches. Les deux groupes de femmes présentaient une augmentation de leur taux d'insuline dans le sang significativement plus modérée après consommation des pistaches qu'après consommation du pain complet, et ce pour chacune des mesures effectuées.

« Une glycémie élevée pendant la grossesse a non seulement des répercussions sur la santé de la mère, mais elle peut aussi augmenter le risque que le bébé développe un diabète [6] » souligne le Docteur Zhaoping Li, l'autre investigatrice de l'étude et Professeur en médecine, Chef de la Division Nutrition clinique à l'Université de Californie Los Angeles (UCLA). « Cette étude montre que les pistaches peuvent constituer un complément bénéfique au régime alimentaire, afin de maintenir la glycémie à un niveau sain, tout en apportant des nutriments essentiels à la mère et au bébé pendant cette période capitale. »

Le Dr Li ajoute « Je trouve particulièrement enthousiasmant de pouvoir proposer des solutions alimentaires qui soient également appétissantes pour les patientes. Elles seront beaucoup plus observantes dans le régime prescrit pour leur diabète si elles aiment ce qu'elles mangent. »

Les pistaches ont un faible indice glycémique (IG), sont relativement riches en fibres, en matières grasses saines, en antioxydants et en phytonutriments anti-inflammatoires, qui peuvent tous jouer un rôle positif pour les personnes atteintes de diabète [7]. Manger des pistaches a peu d'effet sur la glycémie après un repas et, consommées en complément d'un repas riche en glucides, elles peuvent minimiser les pics de glycémique [8].

(*) En savoir plus sur l'étude « Effets de la consommation de pistaches sur la réponse glycémique postprandiale chez les femmes enceintes ».

Publicité

SOURCE : American Pistachio Growers

Cela pourrait vous intéresser

Publicité