Les nitrates à l’assaut du syndrome métabolique ?

lu 3996 fois

Pour obtenir ces effets, la dose nécessaire de nitrates est similaire à celle normalement dérivée du NO produit en conditions de fonctionnement normal de la NO-synthase ; ceci correspond chez les humains à un apport élevé en légumes, principale source de nitrates dans notre alimentation.

Ces observations pourraient avoir des conséquences importantes dans l’élaboration de traitements préventifs, basés sur la nutrition, pour éviter les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

(Mattias Carlströma,b, Filip J. Larsena, Thomas Nyströmc, Michael Hezela, Sara Borniquela, Eddie Weitzberga,and Jon O. Lundberga. "Dietary inorganic nitrate reverses features of metabolic syndrome in endothelial nitric oxide synthase-deficient mice". Published online before print September 27, 2010, doi: 10.1073/pnas.1008872107)

SOURCE : Synthèse actualités Fondation Louis Bonduelle

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s