Zoom sur... la stevia (rébaudioside A)

lu 6129 fois

Un arrêté interministériel daté du 26 août a confirmé l'autorisation de l'emploi du rébaudioside A, nouvel édulcorant d'origine naturelle extrait de la plante naturellement sucrée Stevia rebaudiana, comme additif alimentaire. Cette approbation est la première sur le marché européen et permet aux industriels du secteur de l'alimentation et des boissons d'inclure dans leur formule cet édulcorant d'origine 100% naturelle, pendant les deux prochaines années, afin de contribuer à limiter la consommation excessive de sucre.

« Zoom sur... la stevia (rébaudioside A) » - Crédit photo : Liv® Cultivée en Amérique Latine et en Chine, la plante stevia (scientifiquement nommée stevia rebaudiana) est traditionnellement utilisée depuis des millénaires par les Guaranis du Paraguay pour son fort pouvoir sucrant. Ce goût sucré « environ 200 à 300 fois supérieur à celui du saccharose », tout en étant dépourvu de calories, provient de molécules contenues dans la plante, les glycosides de steviol, et notamment le rebaudioside A, qui est le composant qui possède les meilleures propriétés propriétés gustatives de la feuille de stévia, petit arbuste d’origine sud-américaine. Très largement utilisée au Japon depuis les années 1970, cette plante est cultivée de nos jours à l’échelle commerciale en Asie et en Amérique du Sud.

L’approbation du rebaudioside A pour utilisation dans les aliments et les boissons en France est le résultat d’un examen long et méticuleux portant sur la sécurité du rebaudioside A de la part de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa). Cet examen a abouti à la publication, le 19 juin 2009, d’un avis positif de l’Afssa quant à la sécurité du rebaudioside A. Cette approbation a été publiée au Journal Officiel le 6 septembre 2009. Les produits à base de cet édulcorant devront contenir « au moins 97 % de rébaudioside A ». L’arrêté précise également les doses maximales d’emploi autorisées dans les denrées : 420 mg dans les boissons sans alcool, 600 mg dans les desserts. Son emploi est également autorisé dans les confiseries, les compléments alimentaires, certaines conserves ...

Pour de plus amples informations, consulter l’Arrêté du 26 août 2009 relatif à l’emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire.

La stevia, c’est quoi ?

Originaire du Paraguay, la stevia appartient à la famille des astéracées, comme les marguerites, les chrysanthèmes ou les pissenlits. verte et touffue, la stevia peut atteindre 80 cm de hauteur. Elle aime les climats semi-arides et donne de petites fleurs blanches, mais ce sont ses feuilles qui sont utilisées, après avoir été séchées. Traditionnellement, en Amérique Latine, la stevia est utilisée pour sucrer le yerba mate et autres tisanes médicinales. On lui attribue aussi de nombreux bienfaits pour la santé.

Mais c’est le formidable pouvoir sucrant de ses stéviosides (substances végétales cristallines de la famille des glucosides) qui intéresse aujourd’hui les industriels et les consommateurs, car il est de 200 à 400 fois supérieur à celui du sucre. La stevia est donc le seul édulcorant 100% naturel, et cela sans aucune calorie ! Utilisée au quotidien, c’est un choix idéal pour ceux qui veulent réduire leur consommation de sucre et de calorie sans sacrifier le goût.

Son utilisation dans le monde

Utilisée depuis des millénaires par les indiens guarani pour sucrer leur maté, la stevia est l’édulcorant favori des Japonais depuis les années 1970 (au moins 40% du marché). Pourquoi ? Parce qu’à l’époque, le gouvernement nippon a interdit les édulcorants artificiels, par crainte d’effets négatifs sur la santé...

Autorisée au titre de complément alimentaire aux Etats-Unis en 1994, la stevia a dû attendre 2004 pour obtenir le feu vert de la commission sur les additifs alimentaires de l’Organisation Mondiale de la Santé. En 2008, c’est au tour de la FDA (Food and Drug Administration des Etats-Unis) d’autoriser l’utilisation de la stevia comme additif alimentaire. En 2009, l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) lui emboîte le pas, ce qui permet aux consommateurs français de bénéficier des bienfaits de la stevia. L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) fermera la marche en 2010 en donnant à son tour son agrément.

Son avenir... prometteur

La stevia, c’est une réponse nouvelle aux aspirations des consommateurs attentifs à leur santé, à leur bien-être, à leur ligne. C’est également une solution innovante et naturelle offerte aux pouvoirs publics, aux industriels et aux cuisiniers pour contribuer à lutter contre l’obésité, le diabète de type 2 et les autres effets liés à la consommation excessive de sucre.

Les promesses de la stevia sont tellement larges que toute l’industrie agroalimentaire s’y intéresse de près. Coca-Cola et Pepsi l’ont introduite dans leurs sodas en 2008. Dans un futur très proche, on retrouvera la stevia dans les boissons, les pâtisseries, les céréales, les soupes, les conserves, etc., et sans doute dans certains produits pharmaceutiques et cosmétiques. On estime aujourd’hui que d’ici 5 ans, la stevia représentera 25% du marché mondial des édulcorants, qui se monte à 50 milliards de dollars.

Progressivement intégrée par les industriels dans les aliments et boissons (également aussi dans les confiseries, les compléments alimentaires, certaines conserves... ) la stevia fera bientôt son apparition dans le quotidien du consommateur sous la forme d’édulcorant de table en poudre ou en comprimés, pour sucrer yaourts, desserts, thé, café, tisanes... sous différentes marques dont PureVia® (détenu par WESCO et PepsiCo), Truvia™ (développé par Cargill et The Coca-Cola Company) ou encore Real Stevia™ (élaboré par la société Liv®). Il sera même possible d’en utiliser pour les pâtisseries et autres préparations chaudes puisque certains de ces produits (Truvia® et Real Stevia™) supportent la cuisson.

Source : Alexandre Glouchkoff

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s