Vrai ou faux : manger des amandes peut aider à contrôler votre poids ?

lu 62935 fois

Manger des amandes quotidiennement peut aider à ne pas grossir nous disent les experts scientifiques. Le 16e Congrès Européen de l'Obésité (ECO) est l'occasion pour la Collective des amandes de Californie de réunir des experts de renom, sous l'égide du Pr E. Bruckert, Professeur d'Endocrinologie au Département Endocrinologie et Métabolisme, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, pour bousculer les idées reçues concernant les en-cas et la place des amandes dans un régime sain et équilibré.

« Vrai ou faux : manger des amandes peut aider à contrôler votre poids ? » - Crédits photo : www.almondsarein.comVRAI OU FAUX : manger des amandes quotidiennement entraîne une prise de poids ?

FAUX : une étude scientifique réalisée en 2007 a montré que la consommation quotidienne d’amandes n’entraîne pas de prise de poids. [1]

« Beaucoup d’acteurs de santé hésitent à recommander les amandes comme en-cas quotidien car elles sont relativement riches en calories et pourraient contribuer à une prise de poids. Cette étude remet en cause cette assertion », estime le Dr R.Mattes un des orateurs, Professeur de nutrition à l’université de Purdue (USA).

Lors de cette étude, la moitié des participants devaient consommer 344 calories sous forme d’amandes (environ 56 grammes ) chaque jour pendant 10 semaines, puis reprenaient leur régime normal pendant les 10 semaines suivantes. L’autre moitié des participants suivait le schéma inverse. Aucune prise de poids n’a été observée pendant la période de consommation d’amandes.

Les chercheurs en ont conclu que :

  • les sujets de l’étude se sentaient rassasiés par la consommation d’amandes et ont naturellement compensé la plupart de l’apport calorique supplémentaire constitué par les amandes, en réduisant la consommation d’autres aliments.
  • la diminution de la prise totale de glucides suggère que les amandes ont remplacé certains aliments riches en glucides que les participants absorbaient habituellement.
  • la structure cellulaire et la haute teneur en fibres des amandes semblent bloquer la digestion et l’absorption d’une partie des lipides qu’elles contiennent. Ceci signifie que les amandes pourraient apporter moins de calories que prévu.

VRAI OU FAUX : le nombre de mastications d’un aliment peut modifier son apport calorique ?

VRAI : d’autres études présentées par le Dr R. Mattes montrent que le nombre de mastications d’une bouchée influe sur la satiété (sensation de plénitude) et l’absorption des nutriments (graisses par exemple) qu’elle contient dans le corps. Ceci peut influer sur une éventuelle prise de poids. [2]

La mastication perturbe l’intégrité des parois cellulaires des amandes, ce qui détermine la quantité de lipides (graisses qui sont réellement absorbées lors de la digestion). [3]

VRAI OU FAUX : toutes les calories sont équivalentes ?

FAUX : d’après le Pr A. Astrup, chef du service de nutrition humaine de la faculté des sciences de la vie à Copenhague, qui s’interroge sur le fait que l’effet satiétogène d’un aliment pourrait être plus important à prendre en compte que le simple nombre de calories qu’il apporte.

Il présente plusieurs travaux permettant d’expliquer les échecs des régimes prônant la diminution des aliments énergétiquement riches au profit des fruits et légumes. [4]

Le Pr A Astrup démontre également que l’information habituellement délivrée sur les nutriments et les calories contenues dans les aliments est insuffisante pour évaluer leur impact sur la balance énergétique, puisque d’autres caractéristiques des aliments doivent être prises en compte. [5]

Les protéines contenues dans les aliments comme les amandes en sont un bon exemple. Avec un apport calorique égal, les protéines ont un effet satiétogène supérieur à celui des glucides qui aide à résister à la tentation de manger. [6]

La Collective des Amandes de Californie administre l’Office Fédéral des Producteurs d’Amandes (Federal Marketing Order), sous la supervision du Ministère de l’Agriculture des États-Unis. Fondé en 1950, son but est de promouvoir les amandes de la plus haute qualité, qui constituent la première production de fruits à coque en Californie. Pour de plus amples informations concernant les amandes ou la Collective , veuillez consulter le site www.almondsarein.com.

Sources et références :

  1. Hollis J. Mattes, R. Effect of chronic almond consumption on body weight in healthy humans. Br. J. Nutr. 2007, 98, 651-656.
  2. Albert. C et al. Nut Consumption and Decreased Risk of Sudden Cardiac Death in the Physicians’ Health Study.Arch Intern Med. 2002; 162:1382-1387.
  3. Martin S.J.Wickham et al, Release of Protein, Lipid, and Vitamin E from Almond seeds during digestion. ASAP J.Agric.Food Chem,ASAP Article, 10.1021/jf07339v
  4. Astrup A, Nielsen CM, Jebb SA. Are we getting fat from the foods we do not eat? The International Association for the Study of Obesity 2004; obesity reviews 5, 89-90.
  5. Astrup A, Hill JO, Rössner S. The cause of obesity: are we barking up the wrong tree? Obes Rev 2004; 5:125-7.
  6. Astrup A. The satiating power of protein * a key to obesity prevention? Am J Clin Nutr 2005; 82:1-2.

SOURCE : Collective des Amandes de Californie

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s