Une poignée d'amandes par jour : le nouveau réflexe santé

lu 124883 fois

Les Français sont de plus en plus soucieux de leur santé. Grâce au Programme National Nutrition Santé, ils sont désormais convaincus qu'elle passe par une alimentation saine et équilibrée. Ils privilégient davantage la consommation de fruits et légumes. L'amande s'inscrit dans cette tendance en partie grâce à ses bénéfices nutritionnels mis en avant aujourd'hui à l'occasion de la journée mondiale de la santé.

Une poignée pour le coeur

« Une poignée d’amandes par jour : le nouveau réflexe santé » - Crédits photo : www.almondsarein.com La consommation d’une poignée d’amandes (environ 23, soit 28 grammes) par jour a des effets bénéfiques sur le LDL-cholestérol (le mauvais cholestérol). Consommée dans le cadre d’un régime pauvre en graisses saturées, elle permet de prévenir le risque de maladies cardiovasculaires.

Les études réalisées autour du célèbre régime portfolio ou « Portfolio Eating Plan ® » ont montré l’effet combiné de toute une variété d’aliments, dont les amandes, sur la santé cardiovasculaire. A elles seules, elles ont un impact positif sur la baisse du LDL-cholestérol allant jusqu’à 10% [1]. De plus, les patients ayant suivi ce régime pendant près d’un an ont bénéficié d’un effet comparable à celui d’une statine (médicament qui fait baisser le cholestérol) : une diminution significative de plus de 20% du LDL- cholestérol. [2]

Le Professeur Eric Bruckert (*) souligne « qu’en plus de son efficacité démontrée sur le cholestérol, l’amande est une excellente source de nutriments qui favorise la santé cardiovasculaire ».

Une poignée pour la ligne

Contrairement aux idées reçues, des études ont montré que la consommation de deux poignées d’amandes par jour n’entraîne pas de prise de poids [3]. Grâce à sa richesse en fibres et en protéines, elle procure un effet de satiété.

Les chercheurs ont observé que l’amande permet de réduire naturellement la consommation d’autres aliments. Elle assure un meilleur équilibre nutritionnel (apports accrus en acides gras insaturés, vitamine E, et minéraux tels que le magnésium). [3,4]

Nutritionniste et praticien attaché dans le service d’endocrinologie métabolisme de la Pitié- Salpêtrière à Paris, le Docteur Arnaud Cocaul (**) préconise « d’intégrer la ration journalière recommandée de 28g d’amandes dans le cadre d’une alimentation équilibrée ». Selon lui « l’amande est le snack satiétant idéal qui permet à la fois de rassasier sainement l’organisme, de réguler l’appétit et d’éviter les grignotages ».

Une poignée pour le plaisir

Grâce à son excellente densité nutritionnelle, l’amande s’avère être un ingrédient de premier choix. Elle vient notamment compenser les déficiences en vitamine E et en magnésium, fréquentes en période de régime.

En plus de ses bénéfices santé, l’amande est un ingrédient plaisir et haut de gamme qui apporte une vraie valeur ajoutée pour son goût tendre et savoureux.

Des recettes plaisir et diététique, créées par le Chef Olivier Berté, expert en cuisine diététique, en collaboration avec Florence Daine, diététicienne, sont disponibles sur simple demande.

(*) Responsable de l’unité d’exploration métabolique pour la prévention des maladies cardiovasculaires à l’hôpital de la Pitié- Salpêtrière, service d’endocrinologie métabolique

(**) Spécialisé dans le domaine de la prise en charge de l’obésité de l’adulte et du jeune et dans la gestion des troubles du comportement alimentaire

La Collective des Amandes de Californie administre l’Office Fédéral des Producteurs d’Amandes (Federal Marketing Order), sous la supervision du Ministère de l’Agriculture des États-Unis. Fondé en 1950, son but est de promouvoir les amandes de la plus haute qualité, qui constituent la première production de fruits à coque en Californie.

Pour de plus amples informations concernant les amandes ou la Collective des Amandes de Californie, consulter le site www.almondsarein.com

Sources et références :

  1. Jenkins DJ, Kendall CW, Faulkner D, Vidgen E, Trautwein EA, Parker TL, Marchie A, Koubridis G, Lapsley KG, Josse RG, Leiter LA, Connelly PW. A dietary portfolio approach to cholesterol reduction: combined effects of plant sterols, vegetable proteins and viscous fibers in hypercholesterolemia. Metabolism 2002b; 51(12):1596-604.
  2. Jenkins D.J., Kendall C.W., Marchie A., et al. The effect of combining plant sterols, soy protein, viscous fibers, and almonds in treating hypercholesterolemia. Metabolism,2003, 52, 1478-1483.
  3. Hollis J, Mattes R. Effect of chronic consumption of almonds on body weight in healthy humans. British Journal of Nutrition, 2007, 98, 651-656.
  4. Fraser G.E., et al. Effect on body weight of a free 320 calories daily supplement of almonds for six months. Journal of the American College of Nutrition, 2002, vol 21, n°3, 275-283.

SOURCE : Collective des Amandes de Californie

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s