Une nouvelle variété de blé, meilleure pour la santé

lu 5250 fois

Le pain complet et autres produits à base de blé contiennent des composants très bons pour la santé. Aujourd'hui, une nouvelle recherche financée par l'UE montre que la quantité de fibres, de vitamines et de minéraux que contient le blé varie grandement d'une variété à l'autre. En effet, certaines variétés contiennent jusqu'à quatre fois plus de composants bénéfiques...

« Une nouvelle variété de blé, meilleure pour la santé » - Crédit photo : © quadeur | www.trekearth.com Ces résultats s'inscrivent dans le cadre de l'étude HEALTHGRAIN et suggèrent que nous pourrions adapter des variétés existantes de blé ou en créer de nouvelles afin de bénéficier de toutes leurs qualités pour nous garantir une bonne santé. Le projet HEALTHGRAIN a reçu 11 millions d'euros au titre du domaine thématique « Qualité et sécurité alimentaire » du sixième programme-cadre (6e PC) de l'UE.

Dans le cadre du projet HEALTHGRAIN (« Exploiting bioactivity of European cereal grains for improved nutrition and health benefits »), 40 organismes de 15 pays d'Europe, dont la Belgique, l'Allemagne, la Hongrie et la Pologne, ont mené des recherches avancées sur les composants bénéfiques pour la santé des céréales complètes. Le Centre de recherche technique VTT de Finlande coordonne ce projet intégré qui a débuté en juin 2005 et devrait s'achever le 31 mai 2010.

Le principal objectif des chercheurs est de développer des aliments nutritifs et convenables à base de céréales contenant de grandes quantités de ces composants et ayant le potentiel de prévenir divers types de maladies telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2. Ces résultats viennent s'ajouter à un corpus important de travaux scientifiques et technologiques développé par l'équipe depuis le lancement du projet, lequel fournira à terme des avantages considérables aux consommateurs, aux horticulteurs, à la chaîne de transformation du blé et plus encore.

Les partenaires de HEALTHGRAIN ont identifié des marqueurs pour les fibres alimentaires, les tocophérols (une vitamine soluble dans les lipides essentielle à la santé humaine, mieux connue sous le nom de vitamine E) et des stérols (composés chimiques) qui peuvent servir aux programmes de sélection pour exploiter le type de gènes qui pourraient renforcer certains composés bioactifs, particulièrement ceux des germoplasmes inadaptés (collection de ressources génétiques pour un organisme).

En raison du manque de systèmes analytiques rapides et abordables, les chercheurs développent aujourd'hui de nouveaux instruments, par exemple les calibrations en proche infrarouge, les anticorps et les marqueurs moléculaires (lesquels peuvent servir aux horticulteurs, aux vendeurs et aux entreprises de transformation des céréales, ainsi qu'aux membres de l'industrie alimentaire).

En plus des résultats scientifiques, HEALTHGRAIN a, au cours des cinq dernières années, forgé un réseau actif d'organismes de recherche, d'industries et d'organisations de consommateurs qui resteront en place après la clôture officielle du projet à la fin du mois de mai.

Le rôle du forum HEALTHGRAIN, qui dispose de son propre site web dédié, est de diffuser les résultats générés par le projet et d'encourager de nouvelles recherches, de faciliter la coopération internationale et de coordonner des activités de recherche dans ce domaine. Le forum poursuivra l'objectif de révéler le potentiel pour la santé de la production de céréales et utilisera ces connaissances pour développer, transformer et commercialiser des produits céréaliers qui correspondent aux modes de vie du consommateur.

Mais que pensent réellement les consommateurs de cette nouvelle génération de produits céréaliers aux avantages indéniables pour notre santé? Les études menées au titre de HEALTHGRAIN sur les attentes et les perceptions des consommateurs européens ont montré que les aliments complets sont de manière générale considérés comme meilleurs pour la santé et plus naturels que les produits raffinés. Ils sont en outre plus satisfaisants sur le plan nutritionnel et plus équilibrés. Ces avantages nutritionnels semblent être plus importants pour les consommateurs finlandais que pour les Italiens ou les Britanniques.

En terme d'achat, l'étude de l'équipe sur les allégations de santé a eu un impact positif en Allemagne, en Finlande et au Royaume-Uni, mais négatif en Italie. Les résultats suggèrent que les producteurs pourraient utiliser ces allégations pour commercialiser leurs produits céréaliers, mais devraient adopter une approche différente en fonction des pays européens visés.

Les nombreux résultats du projet, des informations de base sur les aliments complets et un lien vers le forum de HEALTHGRAIN sont disponibles sur le site web.

Pour de plus amples informations, consulter :

Source : © Communautés européennes, 2010

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s