Une mission d'information parlementaire sur les conséquences des OGM

lu 2149 fois

Après six mois de travaux, la mission d'information parlementaire sur les conséquences des OGM a adopté son rapport. Après plus d'une centaine d'auditions en France et à l'étranger (dont des représentants de l'Inserm), la mission a admis à une large majorité le principe d'une « poursuite des expérimentations en plein air des plantes transgéniques, mais de manière très encadrée et transparente ».

Le rapport plaide pour la création d’une assurance contre la « présence fortuite d’OGM » et d’un fonds spécifique abondé par l’État et les producteurs d’OGM. Ces dispositifs bénéficieraient aux agriculteurs dont les récoltes contiendraient accidentellement plus de 9 % d’OGM.

Les députés souhaitent par ailleurs que la tutelle des recherches sur les OGM passe du ministère de l’Agriculture à celui de la Recherche, qui piloterait les études à partir de deux sous-commissions, l’une concernant les aspects techniques, l’autre sur le rapport bénéfices/risques.

Enfin, le rapport épingle le laboratoire Crii-Gen, qui s’affiche comme étant indépendant alors qu’il serait en réalité financé par Carrefour.

(AFP, 13/04. Le Figaro, 14/04)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s