Une étude encourageante pour le traitement hormonal de la ménopause

lu 4740 fois

Une étude portant sur 1 000 femmes et menée par l'Inserm montre que le traitement de la ménopause le plus couramment prescrit en France (oestrogènes en gel ou patch + progestérone) est celui qui présente la meilleure sécurité d'emploi.

Pierre-Yves Scarabin (Inserm U780), responsable de cette étude, indique à ce sujet que le traitement hormonal de la ménopause n'augmente pas le risque de formation de caillots sanguins.

Cela va à l'encontre de ce que disaient certaines études américaines, qui penchaient pour la dangerosité des traitements hormonaux substitutifs (THS), sensés favoriser l'apparition de cancer du sein.

Actuellement, seules 20 % des Françaises sont sous THS. L'étude française précise que le mode d'administration des oestrogènes importe, mais que le type de progestatif qu'on lui associe est aussi à prendre en considération.

(Ouest France, La Voix du Nord, Impact Médecine, 22/02, La Croix, 23/02, Reprise information presse Inserm du 21 février 2007 « Traitement hormonal de la ménopause : le rôle du progestatif mis en évidence pour la première fois »)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s