Une étude confirme le lien entre poids de naissance, gain de poids et problèmes cardiaques

lu 2297 fois

Les inflammations légères à l'âge adulte peuvent résulter d'un poids de naissance relativement bas et d'un gain de poids excessif durant l'adolescence. D'après une étude réalisée par une équipe de chercheurs britanniques et finlandais, ces inflammations peuvent augmenter les risques de maladies cardiaques ainsi que d'autres troubles cardiovasculaires et métaboliques tels que le diabète. Cette étude, en partie financée par l'UE, a récemment été publiée dans la revue The European Heart Journal.

« Une étude confirme le lien entre poids de naissance, gain de poids et problèmes cardiaques » - Crédit photo : www.obesite-sante.com Des études antérieures avaient révélé les liens entre des marqueurs spécifiques de l’inflammation systémique et le développement de maladies telles que les maladies coronariennes et les attaques, ainsi que la présence ou la progression de l’athérosclérose (une maladie affectant les vaisseaux artériels).

Dans cette étude récente, les chercheurs ont choisi d’utiliser l’un de ces marqueurs, une protéine plasmatique appelée « protéine C-réactive » (CRP), qui est secrétée par le foie et semble augmenter lors d’inflammations dans le corps.

« Les inflammations légères ne doivent pas être négligées étant donné leur relation évidente avec des problèmes cardiovasculaires futurs apparaissant dans diverses études de population au cours de ces dernières années; il semblerait qu’elles jouent un rôle important dans le développement de maladies cardiovasculaires », déclare le professeur Paul Elliott, co-auteur de l’étude et responsable du département d’épidémiologie et de médecine pour la santé publique de l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni).

D’après les données de l’étude sur la cohorte de naissance de 1966 dans le Nord de la Finlande, les chercheurs ont suivi 5840 personnes de la période prénatale jusqu’à l’âge de 31 ans. Ils ont découvert que les bébés les plus minces à la naissance et prenant beaucoup de poids à l’adolescence présentaient un niveau plus élevé de CRP dans le foie à l’âge adulte.

En effet, pour chaque kilogramme de moins à la naissance, les niveaux de CRP chez les participants étaient de 16% plus élevés; ce chiffre s’élevait à 21% pour chaque 10 centimètres en moins à la naissance. Par ailleurs, pour chaque point supplémentaire gagné dans la masse corporelle entre 14 et 31 ans, le niveau de CRP augmentait de 16%.

« Les personnes présentant un poids de naissance plus faible disposaient de niveaux de CRP plus élevés à l’âge adulte, et vice-versa: un poids de naissance plus important résultait en des niveaux de CRP plus faibles à l’âge adulte », explique le Dr Ioanna Tzoulaki, auteur principal de l’étude et maître de conférences au département d’épidémiologie et de santé publique à l’Imperial College de Londres. « Les niveaux ’faibles’ et ’élevés’ de CRP sont relatifs aux mesures effectuées chez les autres participants dans le cadre de l’étude. »

Selon le Dr Tzoulaki, ces découvertes sous-entendent que les risques de développer des troubles cardiaques sont plus importants chez les personnes dont le poids de naissance est peu élevé et qui prennent beaucoup de poids lors de l’adolescence et au début de l’âge adulte.

À terme, « la sensibilisation à un mode de vie plus sain durant l’enfance et l’adolescence dans le but de stabiliser le poids pourrait constituer une étape essentielle de la réduction des risques de maladies cardiovasculaires chez les jeunes adultes », déclarent l’auteur de l’étude.

Outre le soutien de l’Imperial College de Londres, des chercheurs de l’institut finlandais de santé publique et de l’université finlandaise d’Oulu, ainsi que le Northwest Institute for Bio-Health Informatics au Royaume-Uni ont participé à l’étude.

L’UE a apporté son soutien dans le cadre du projet intitulé European Birth-Lifecourse-Studies (EURO-BLCS), au titre du domaine thématique « Life Quality » du cinquième programme-cadre (5e PC).

Pour de plus amples informations, consulter : projet EURO-BLCS

Source : Copyright © Communautés européennes, 2008

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s