Une cirrhose liée au syndrome métabolique

lu 7435 fois

La cirrhose ne découle pas uniquement d’un problème d’alcoolisme. Il n’y a pas si longtemps, on a découvert qu’il existe une cirrhose liée au syndrome métabolique.

« Une cirrhose liée au syndrome métabolique » - Crédit photo : www.eufic.org En cas d’obésité, on assiste dans le foie à l’apparition d’une forme d’hépatite qui porte le nom de stéato-hépatite non alcoolique, en anglais NASH, pour Non Alcoholic Steato-Hepatitis. Cette pathologie commence par une accumulation de graisse dans le foie (stéatose), se poursuit par une hépatite et en bout de course se termine par un risque de cirrhose.

Les premiers stades sont réversibles. Au bout d’un certain temps, les phénomènes inflammatoires apparaissent sous la forme d’une fibrose. L’action des médiateurs pro-inflammatoires des cellules graisseuses est mise en cause. A cela s’ajoute un stress oxydatif. Parmi les obèses, on trouve une proportion importante de personnes atteintes de NASH ou de stéatose.

Cela ne veut pas dire que tous les obèses sont atteints. Le mécanisme de cette atteinte du foie pourrait résider dans le fait que les personnes souffrant du syndrome métabolique sont résistantes à l’insuline. Celle-ci s’élève et le stockage des triglycérides (une forme de graisses) dans le foie augmente. Cela expliquerait la stéatose.

Actuellement, les études recherchent des critères et des paramètres qui permettraient de déceler les patients à risque. Une éventuelle corrélation entre le taux sanguin de l’Hepatocyte Growth Factor (HGF), une substance sécrétée par le tissu graisseux, et le NASH est à l’étude. D’autres marqueurs simples sont en cours d’évaluation.

SOURCE : Diffu-Sciences

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s