Un taux de cholestérol élevé à 40 ans augmente le risque de démence à la vieillesse

lu 4500 fois

Une étude financée par l'UE révèle que les personnes présentant un taux de cholestérol élevé à la quarantaine auraient plus de risques de développer la maladie d'Alzheimer ou la démence vasculaire que les personnes ayant un taux de cholestérol optimal. Les résultats de la recherche, en partie financée par le programme européen Marie Curie de formation en début de carrière (EST - Early Stage Training), sont publiés dans la revue Dementia & Geriatric Cognitive Disorders.

« Un taux de cholestérol élevé à 40 ans augmente le risque de démence à la vieillesse » - Crédit photo : www.futura-sciences.com Des chercheurs du centre de recherche Kaiser Permanente (États-Unis) et de l’université de Kuopio (Finlande) ont analysé des données collectées auprès de 9844 hommes et femmes sur une période de 40 ans. D’après leurs calculs, les personnes présentant un taux de cholestérol élevé, c’est-à-dire au-delà de 240 milligrammes par décilitre (mg/dL) de sang vers la quarantaine ont 66% de risques en plus de développer la maladie d’Alzheimer à un âge plus avancé.

Les chercheurs ont également découvert que les personnes présentant un taux de cholestérol compris entre 200 et 239 mg/dL avaient 52% de risques en plus de développer une démence vasculaire plus tard. La démence vasculaire est la seconde forme de démence la plus répandue après la maladie d’Alzheimer et se traduit par des problèmes d’approvisionnement en sang du cerveau.

Les taux de cholestérol ont été regroupés en 3 catégories sur la base des directives ATP III (Adult Traitement Panel) de 2002: 200 mg/dL (souhaitable); 200-239 mg/dL (limite), et 240 mg/dL (élevé).

« Notre étude montre que même les taux de cholestérol modérément élevés soumettent les personnes à la quarantaine à un risque plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer ou la démence vasculaire quelques décennies plus tard », explique le Dr Rachel Whitmer, chercheur au centre de recherche Kaiser Permanente et l’un des principaux auteurs de l’étude. « Sachant qu’environ 100 millions d’Américains ont un taux de cholestérol élevé, c’est une découverte inquiétante », poursuit-elle.

« La bonne nouvelle, par contre, est que ce qui est bon pour le coeur l’est aussi pour le cerveau; il s’agit donc d’un facteur de risque sur lequel nous pouvons agir tôt en abaissant notre taux de cholestérol grâce à un mode de vie plus sain », ajoute-t-elle.

Les participants à l’étude, tous membres du groupe médical Kaiser Permanente du Nord de la Californie, ont été suivis entre 1964 et 1973, lorsqu’ils étaient âgés de 40 à 45 ans. Ils participaient également au plan « santé » du groupe en 1994. L’historique des patients entre 1994 et 2007 a déterminé la présence de la maladie d’Alzheimer et de la démence vasculaire.

Sur cet échantillon de 9844 personnes, la maladie d’Alzheimer ou une forme de démence vasculaire ont été diagnostiquées chez 598 personnes âgées de 61 à 88 ans.

« Nos résultats confirment que les deux types de démence se recoupent en termes de facteurs de risques, de symptômes et de neuropathologie », déclare le Dr Alina Solomon, auteur principal de l’étude du département de neurologie à l’université de Kuopio.

« La démence et les maladies cardiovasculaires sont des problèmes importants qui partagent plusieurs facteurs de risques, se produisent souvent simultanément et ont une influence l’un sur l’autre. Il convient d’adopter une approche holistique qui traite de problèmes de santé majeurs se produisant simultanément pour gérer efficacement ces maladies ».

Cette étude est la première à analyser les taux limites de cholestérol et la démence vasculaire; cependant, elle ne s’est pas intéressée aux mécanismes qui mettent en corrélation les taux de cholestérol et la démence vasculaire.

D’autres chercheurs de l’institut Karolinska en Suède et de la faculté de médecine de l’université de Boston aux États-Unis ont également participé à l’étude.

Pour de plus amples informations, consulter :

Source : Copyright © Communautés européennes, 2009

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s