Un score pour les « bons » aliments ?

lu 4585 fois

Chez les obèses ou les personnes en surcharge pondérale, le déséquilibre alimentaire n’est pas seulement quantitatif mais aussi qualitatif. Ces personnes peuvent présenter une déficience nutritionnelle paradoxale en consommant des aliments riches en énergie mais qui n’apportent pas pour autant les nutriments nécessaires à une alimentation équilibrée, que ce soit en quantité ou en variété.

« Un score pour les « bons » aliments ? » - Crédit photo : www.programme-tv.com Cette forme de déséquilibre alimentaire est probablement sous-reconnue et donc sous-traitée. La densité nutritionnelle des aliments a récemment été définie par un score, le Naturally Nutrient Rich (NNR) score, qui évalue la contribution des aliments à fournir des nutriments pour un apport énergétique journalier de 2000 kcal (soit 8360 kJ) et qui comprend 14 macronutriments clefs. La nourriture qualifiée de NNR est celle qui fournit le rapport nutriments / Calories le plus élevé.

Une prise de conscience de l'importance de la densité des éléments nutritifs des aliments peut aider les praticiens de la santé à reconnaître et à gérer efficacement les carences nutritionnelles paradoxales chez leurs patients, qu’ils soient obèses ou non. Elle peut aussi aider le patient lui-même à mieux gérer son alimentation. La connaissance de la densité nutritive des aliments aide les personnes qui veulent réduire leur apport énergétique à maintenir une alimentation saine, fournissant les quantités adéquates de vitamines, minéraux et macronutriments dont ils ont besoins.

(Markovic TP, Natoli SJ. Paradoxical nutritional deficiency in overweight and obesity: the importance of nutrient density. Med J Aust. 2009; 3: 149-51.)

SOURCE : Diffu-Sciences

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s