Un réseau Europe-Asie pour la sécurité alimentaire

lu 2512 fois

La Commission européenne va financer un projet pour un réseau Europe-Asie de partage d'expertise en matière de produits alimentaires.

La sécurité alimentaire étant devenue une priorité majeure pour l'Europe, certains pays tiers ont exprimé la crainte que cette question puisse devenir un nouvel obstacle au commerce et aux importations en provenance de pays qui ne sont pas en mesure d'offrir la garantie absolue que leurs produits proviennent d'une agriculture biologique, qu'ils ne contiennent pas de dioxine et ne sont pas génétiquement modifiés.

En conséquence, la Commission européenne va financer un projet s'étalant sur quatre ans et visant à aider l'Asie, l'un des plus importants partenaires commerciaux de l'Europe, à se conformer aux normes communautaires de qualité alimentaire et à satisfaire les exigences du marché européen.

Le projet SELAMAT, un mot qui signifie "sécurité" en malais, est financé en tant qu'action spécifique de soutien (SSA) du Sixième programme-cadre (6e PC) et a pour but de créer un réseau de coopération internationale Europe-Asie pour les questions de sécurité alimentaire.

"Le réseau a identifié trois sujets de recherche concernant les moyens d'assurer des échanges libéraux: l'impact de l'alimentation sur la santé, la traçabilité des aliments tout le long de la chaîne alimentaire et les méthodes de détection des agents contaminants. Si Ies produits alimentaires peuvent être testés, certifiés et leur traçabilité établie par des méthodes communes à l'Europe et à l'Asie, alors les consommateurs et les organes de réglementation européens auront très peu de problèmes avec les produits alimentaires asiatiques", expliquent les partenaires du projet.

Chacune de ces questions sera traitée dans une série d'ateliers annuels. Un atelier organisé la quatrième année examinera l'agenda de la recherche conjointe Asie-Europe sur la sécurité alimentaire.

Au départ, le réseau comprendra seulement un petit groupe de partenaires: trois instituts européens de recherche alimentaire et un centre chinois de recherche spécialisé dans les pesticides. Par la suite, ces partenaires accueilleront d'autres organisations et l'on espère qu'au bout de quatre ans le nombre de membres sera porté à 60, en ce compris les membres clés des projets pertinents du 6e PC. Ainsi, les progrès réalisés pendant le 6e PC seront communiqués aux membres asiatiques, pour qu'ils puissent diffuser ces connaissances auprès de leurs industries locales.

"SELAMAT est le point de départ d'une coopération globale en matière de sécurité alimentaire, nécessaire pour assurer le succès du commerce international à une époque où la production d'aliments implique de plus en plus de technologie et où la santé et la sécurité des aliments figurent au premier plan de l'agenda politique", concluent les partenaires.

Pour tout renseignement complémentaire, consulter le site SELAMAT

Source : Copyright © Communautés européennes, 2005

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s