Un régime alimentaire riche en fruits et en légumes réduit universellement les risques d'infarctus

lu 3334 fois

Les résultats de l'étude internationale « INTERHEART » publiés dans Circulation, la revue scientifique de l'American Heart Association (AHA), confirme que le régime alimentaire de type « occidental », riche en aliments gras et salés (fritures, en-cas salés, oeufs et viande, ...), augmenterait les risques de crise cardiaque tandis qu'un régime riche en fruits et légumes diminuerait le risque de maladies cardiovasculaires de 30%, et ce, dans le monde entier.

« Un régime alimentaire riche en fruits et en légumes réduit universellement les risques d’infarctus » - Crédit photo : © Olga Lyubkina - Fotolia.com L’étude mondiale « INTERHEART », portant sur 16.000 patients victimes d’infarctus entre 1999 et 2003 dans 52 pays, est dirigée par le Dr Salim Yusuf, professeur de médecine et directeur de cardiologie à l’Université McMaster, au Canada. Les patients avaient rempli un questionnaire précis sur leurs habitudes alimentaires, basé sur 19 groupes d’aliments, comprenant à la fois des denrées bonnes et mauvaises pour la santé, et tenant aussi compte des préférences alimentaires de chaque pays ayant pris part à l’étude.

Les chercheurs ont pu ainsi mettre en évidence trois grands modes d’alimentation dans le monde :

  • Le régime de type « Occidental », basé sur la consommation d’aliments frits, gras et salés, de viande et d’oeufs.
  • Le régime de type « Oriental », avec un apport plus élevé de tofu, de soja et d’autres sauces.
  • Le régime de type « Prudent », avec un apport plus élevé en fruits et légumes crus ou cuits.

Après ajustement pour tenir compte de facteurs de risque connus, les chercheurs ont pu constater :

  • Les personnes adeptes du régime alimentaire de type « Prudent » comportant plus de fruits et de légumes avaient un risque de crise cardiaque diminué de 30% par rapport à ceux qui mangeaient peu ou pas de fruits et de légumes.
  • Les personnes adeptes du régime de type « Occidental » avaient 35% de risques supplémentaires d’avoir un infarctus par rapport à ceux consommant peu ou pas d’aliments frits ou de viande, quel que soit le pays où ils vivent.
  • Le modèle de régime de type « Oriental » ne montrait aucune relation avec le risque de crise cardiaque et aurait en quelque sorte un effet neutre sur le risque car les propriétés protectrices pour le coeur du tofu seraient annulées par la teneur en sel trop importante des sauces à base de soja.

« Cette étude indique que les mêmes relations qui sont observés dans les pays occidentaux existent également dans différentes régions du monde alors qu’auparavant, nous avions centré les recherches sur les pays occidentaux où les crises cardiaques prédominaient il y a 25 ou 30 ans », indique le Dr Salim Yusuf.

« Cependant le nombre d’infarctus augmente dans les pays en voie de développement où 80% des maladies cardio-vasculaires touchent aujourd’hui les habitants de pays à faible revenu ou revenu moyen, en partie parce que de plus en plus de gens y adoptent le régime alimentaire de type occidental » conclu enfin le Dr Salim Yusuf.

Neuf facteurs de risque qui pourraient vous sauver la vie

L’étude historique « INTERHEART » a été publiée dans le numéro du 11 septembre 2004 de The Lancet, et elle a terminé deuxième au vote de l’article scientifique de l’année de la revue.

Peu importent l’endroit où vous vivez, votre sexe, votre âge ou votre groupe ethnique, 90 % des premières crises cardiaques (infarctus du myocarde) pouvaient être attribuées à neufs facteurs de risque principaux.

Ces facteurs de risque sont : la cigarette, un taux anormal de lipides dans le sang, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité abdominale, le stress, une consommation quotidienne insuffisante de fruits et de légumes, de même que le manque d’exercice chaque jour.

Une modeste consommation d’alcool (trois ou quatre verres par semaine) a été jugée être une mesure préventive.

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s