Un projet de l'UE publie des directives relatives à la recherche sur la nutrigénomique

lu 2117 fois

L'Organisation nutrigénomique européenne (European Nutrigenomics Organisation - NuGO) a publié un ensemble de directives sur la bioéthique, visant à aider les scientifiques à effectuer des recherches en nutrigénomique en utilisant des sujets humains.

La nutrigénomique consiste à étudier la façon dont les nutriments et les gènes interagissent, ainsi que la raison pour laquelle les personnes réagissent différemment aux nutriments en fonction des variations génétiques.

Nouveau domaine de recherche ayant émergé en 2000, les scientifiques pensent que la nutrigénomique pourra un jour amener de grands changements dans la façon dont les aliments sont cultivés, traités et consommés. Ce domaine pourrait également conduire à des régimes personnalisés fondés sur la constitution génétique de chaque individu. Ainsi, la discipline s'engage à améliorer les conditions de santé des citoyens et à empêcher l'apparition de maladies telles que le diabète, l'obésité, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Parallèlement, la nutrigénomique soulève également de nombreuses questions éthiques relatives aux aspects de la protection de la vie privée pour l'attribution d?aliments et de régimes personnalisés, le dépistage génétique et le coût potentiellement élevé des nouveaux aliments fonctionnels.

En réponse à ces préoccupations d'ordre éthique, le NuGO, un réseau financé par l'UE, a rédigé un rapport contenant 19 directives sur la bioéthique. Ces dernières comprennent des thèmes sous les rubriques de consentement éclairé, d'information sur le génotype (couvrant les critères pour la divulgation de résultats de génotypes aux participants), de biobanques, et d'utilisation et d'échange d'échantillons de données. Elles sont accompagnées de références aux documents officiels et juridiques connexes de l'UE et de pays européens. Sont également inclus une liste de définitions, un ensemble de modèles de documents sélectionnés en tant qu'exemples de bonne pratique pour des processus tels que la recherche de consentement éclairé, et une liste des stages de formation en bioéthique en Europe.

Les directives sont fondées sur des principes pour lesquels existe un consensus général au sein de l'UE, et se conforment aux normes juridiques mises en place par diverses directives de l'UE. Cependant, les auteurs soulignent que les directives ne constituent pas un document juridique, et l'approbation éthique pour la recherche nutrigénomique dépendra des normes juridiques existant dans chaque État membre.

Les directives du NuGO pourraient néanmoins constituer un point de départ pour les chercheurs et les parties intéressées dans les principes éthiques impliqués dans la recherche génomique s'adressant à la population. Le NuGO encourage également les utilisateurs à ajouter des exemples et des commentaires tirés de leur propre expérience afin de compléter ces directives.

À travers leurs applications, ces directives contribueront à la normalisation de l'éthique en terme de recherche sur la nutrigénomique humaine en Europe.

Le NuGO est un réseau d'excellence européen financé au titre du sixième programme-cadre de recherche (6e PC) de l'UE.

Pour de plus amples informations, consulter : www.nugo.org/everyone

Source : Copyright © Communautés européennes, 2007

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s