Un dîner made in USA

lu 4485 fois

Si trois Américains sur quatre dînent le plus souvent chez eux (5 jours par semaine en moyenne), le nombre de repas « faits à la maison » ne cesse de diminuer aux États-Unis : de 64 % en 2003, il est passé à 58 % en 2005.

Nos cousins d'Amérique achètent en effet généralement « tout fait » - dans des restaurants, des fast-food, des chaînes spécialisées -, avec une prédilection pour les endroits où ils n'auront pas à sortir de leur voiture.

Environ 70 % des moins de 35 ans, 54 % des 35-54 ans et 45 % des plus de 55 ans consomment au moins une fois par semaine de la nourriture toute prête. Au menu : pizzas, hamburgers, frites et cuisine asiatique surtout. Mais aussi : pâtes, fruits de mer, Tex-Mex et autres plats mexicains.

Adeptes du four à micro-onde et du barbecue (3 foyers américains sur 4 en possèdent un), lorsqu'il leur arrive de cuisiner le soir, les maîtres mots sont alors rapidité et saveur accentuée. La « cuisine » - grillades et surgelés surtout- se fait donc à grand renfort d'épices et de condiments divers : sauces goût barbecue ou créole, cajun, Szechwan, Mesquite, etc.

Pourtant, malgré les apparences, le « manger sain » est une priorité absolue pour les Américains. Ils consomment donc volontiers des produits « sans » (sans gras, sel, sucre, cholestérol, caféine, etc.) et des produits « plus » (avec plus de vitamines, de calcium...). Une façon sans doute d'échapper à « la corvée de patates » tout en se donnant bonne conscience.

(Foog Technology 2006; 01 : 18-27)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s