Un composant du vin pour réduire l'obésité

3301 Réagir

Le quotidien du Médecin s'est penché sur le travail de l'équipe du Dr Marie Lagouge (CNRS/INSERM/ULP Illkrich) qui doit permettre de définir si l'activation de Stir1 (sirtuine) in vivo protège de l'obésité et des pathologies qui y sont associées.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Le resvératrol, composant du vin a été testé sur deux modèles animaux, l'un atteint d'obésité induite par une alimentation enrichie et l'autre atteint d'obésité génétique. Le resvératrol a eu pour effet de majorer la résistance à l'obésité et les résultats laissent envisager que les expérimentations animales peuvent être extrapolées à l'homme.

(Le Quotidien du Médecin, 20/11)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM