Un comité de l'UE recommande aux femmes de prendre des suppléments d'oméga-3 pendant la grossesse

lu 3009 fois

D'après les recommandations d'un comité de consensus soutenu par l'UE, les femmes enceintes devraient prendre un supplément d'oméga-3. Ce supplément contribuerait à la bonne santé de l'enfant et stimulerait sa croissance.

Le comité est composé de plus de 50 experts en nutrition des projets Perinatal Lipid Nutrition Group (PeriLip) et Early Nutrition Programming (EARNEST) financés par l'UE. Selon les membres du comité, les femmes prenant des suppléments d'ADH ont des grossesses plus saines, des enfants pesant un poids normal à la naissance et le risque de naissances prématurées est réduit.

Selon les recommandations, également soutenues par sept organismes scientifiques internationaux, les femmes enceintes et en période d'allaitement devraient prendre quotidiennement 200 milligrammes d'acides gras oméga-3 appelés acide docosahexaénoïque (ADH), que l'on trouve dans les poissons gras tels que le saumon et le maquereau. La prise d'ADH a été mise en corrélation avec le développement cérébral et oculaire.

« Ce groupe d'experts internationaux soutenu par l'UE, en se basant sur des révisions systématiques des preuves existantes, a conclu à l'unanimité qu'il était vivement conseillé aux femmes de prendre une dose régulière d'acides gras oméga-3 ADH pendant la grossesse et la période d'allaitement, étant donné ses répercussions positives sur la santé de l'enfant », a déclaré le Professeur Berthold Koletzko de l'Hôpital pédiatrique de l'Université de Munich en Allemagne, à CORDIS Nouvelles.

Le comité a cependant remarqué que les régimes alimentaires des femmes occidentales n'apportaient souvent pas les doses nécessaires. Selon les experts, les niveaux de sensibilisation des femmes au rôle des omégas dans le développement de l'enfant sont trop limités, et peuvent donc être considérés responsables.

Les suppléments d'ADH ont été mis en relation avec les impacts sur divers maux et états de santé. Des résultats récents ont suggéré que cette prise supplémentaire peut réduire les symptômes des troubles tels que la schizophrénie, la dépression, la dyslexie et la maladie d'Alzheimer.

L'Agence européenne des normes alimentaires (European Food Standards Agency - EFSA) recommande actuellement la consommation hebdomadaire de deux portions de poissons gras de pleine mer, nécessaire pour atteindre le niveau recommandé d'ADH. Cette consommation est généralement sans danger pour les femmes enceintes et en période d'allaitement.

L'Agence rappelle également que l'ADH peut être consommé sous d'autres formes, les suppléments par exemple.

Pour de plus amples informations, consulter : www.metabolic-programming.org et www.perilip.org

Source : Copyright © Communautés européennes, 2007

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s