Tous obèses ?

lu 9509 fois

L'obésité, un problème alimentaire ? Pas seulement. L'épidémie mondiale qui se profile révèle surtout les dysfonctionnements d'un système agro-alimentaire basé sur une logique industrielle, et rappelle que se nourrir est tout sauf simple. Comment mener une action efficace ? Devrons-nous plutôt apprendre à gérer une société d'obèses ? Des choix cruciaux sont devant nous, mais qui demandent d'abord de tordre le cou à quelques clichés tenaces.

Le livre

« Tous obèses ? »L’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale. Jusqu’ici, la France se croyait protégée par de solides traditions culinaires. Mais nous réalisons aujourd’hui avec effroi que nos propres enfants feront peut-être, dans un futur pas si lointain, poids égal avec leurs homologues américains.

La tentation de désigner des coupables est forte et beaucoup y ont cédé, montrant du doigt fast-foods et distributeurs de sucreries. Si l’accusation semble fondée, elle dédouane un peu vite une multitude d’autres acteurs qui, depuis l’agriculteur jusqu’au consommateur lui-même, en passant par les grandes surfaces, les médias, et même les urbanistes, ont tous leur part de responsabilité.

Trouver, ensemble, des solutions acceptables par tous, c’est revoir, en profondeur, notre façon de consommer nos aliments autant que de les produire et de les vendre. Il serait donc bien hypocrite et dérisoire de montrer l’obèse du doigt : il n’est que le produit, au fond trop performant et trop bien adapté, de nos grands choix collectifs.

L’obésité en quelques chiffres

  • Il y a 300 millions d’obèses dans le monde.
  • Près de deux Américains sur trois seraient en surpoids. Un sur trois serait obèse (chez les femmes noires, une sur deux). Le nombre d’obèses a doublé en 25 ans.
  • En Europe, l’obésité a progressé de 10 à 40 % dans les dix dernières années. En Allemagne, en Grèce, en Finlande, à Chypre, Malte, Slovaquie, la proportion d’adultes en surpoids va dépasser celle des USA.
  • L’obésité représenterait entre 2 et 7 % des coûts totaux de santé. Elle coûte 100 à 120 milliards de dollars aux USA (sans tenir compte du surpoids).

Quelques conséquences de l’obésité

  • Il y a dans le monde 150 millions de diabétiques de type 2 (diabète lié à une alimentation trop riche et au manque d’exercice). Ce chiffre serait appelé à doubler...
  • En France, il y a 2 millions de cas et entre 300 000 et 800 000 diabétiques qui s’ignorent.
  • Les obèses ont dix fois plus de risque de devenir diabétiques.
  • Les adultes en surpoids sont 3 fois plus nombreux que les autres à souffrir d’hypertension artérielle.
  • Les calculs biliaires sont 3 à 4 fois plus fréquents en cas d’obésité.
  • L’apnée du sommeil est présente chez plus de 10 % des hommes et femmes obèses...

Des fast-food toujours plus nombreux

Aux États-Unis, il y avait 13000 McDo en 2001, plus de 8000 Burger King et plus de 7000 Pizza Hut. Entre 1970 et 1995, la proportion des repas pris en fast food a été multipliée par 4.

En Europe, en 2001, McDo avait quadruplé son nombre d’établissements depuis 10 ans (passant de 1342 à 5794). Il en a été de même en Asie-Pacifique (de 1458 à 6775). Si KFC et Pizza Hut sont restés stables aux USA (13 000 établissements), ils ont doublé leur présence dans le reste du monde (de 5 520 à 10 688 établissements).

(Chiffres cité par Nutrinews, d’après « Tous obèses ? »)

Les auteurs

Francis DELPEUCH est directeur de recherche à l’IRD, spécialiste en nutrition publique.

Bernard MAIRE est directeur de recherche à l’IRD, spécialiste en nutrition publique.

Emmanuel MONNIER est journaliste scientifique.

Découvrir le livre « Tous obèses ? » de Francis Delpeuch, Bernard Maire et Emmanuel Monnier (Préface de Marian Apfelbaum) aux Editions Dunod, Quai des sciences-2006, 187 pages.

SOURCE : NUTRINEWS, Editions DUNOD

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s