Syndrome métabolique et maladies d'amour

3153

Une étude américaine vient de montrer que les femmes malheureuses en amour (insatisfaites de leur vie de couple, divorcées ou veuves) sont plus souvent victimes du syndrome métabolique.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Or, ce syndrome - qui se caractérise par une obésité (abdominale surtout), une intolérance au glucose, de l'hypertension et des anomalies au niveau des lipides sanguins - est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires, mais aussi de diabète !

(ArchIntern Med2005; 165 :1022-27)


SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles