Syndrome d'alcoolisation foetale

lu 3190 fois

En 2001 l'Inserm avait eu l'occasion, via les résultats d'une expertise collective, d'alerter l'opinion sur le SAF (syndrome d'alcoolisation foetale), jugé grave pour 700 à 3 000 bébés sur les 750 000 enfants qui naissent chaque année en France.

Le SAF est pointé comme la première cause non génétique de handicap mental. L’Inpes va tenter de sensibiliser les femmes enceintes et les professionnels de santé en lançant une nouvelle campagne d’information.

Cette campagne, presse et courrier, de déroule du 13 septembre au 16 octobre. Mot d’ordre : « Zéro alcool pendant la grossesse ». L’Inpes rappelle que l’alcool est « toxique pour le fœtus à tout moment de la grossesse ».

(AFP, 11/09. Libération, Ouest France, 12/09)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s