Surpoids et performances intellectuelles...

lu 4204 fois

Des chercheurs de l'Inserm travaillant à la faculté de médecine de Toulouse (équipe Jean-Bernard Ruidavets), et des chercheurs du laboratoire « Travail et Cognition » du CNRS, ont mené une étude tendant à confirmer que l'obésité est susceptible d'entraver les performances intellectuelles, particulièrement dans le domaine de la mémoire.

Les enquêteurs ont suivi 2 223 hommes et femmes de 1996 à 2001, choisis parmi une large tranche d'âge (32 à 62 ans) dans le cadre de l'étude VISAT (vieillissement, santé, travail). Ils ont mis en perspectives l'IMC des sujets (indice de masse corporelle) et leurs performances intellectuelles (mémoire, attention, rapidité d'assimilation).

La corrélation surpoids - fonctions intellectuelles trouverait une justification dans "l'action de substances sécrétées par les cellules adipeuses sur le tissu neuronal, ou par les conséquences vasculaires de l'obésité, déjà mise en cause dans certaines démences", indiquent les scientifiques. Ils recommandent cependant la prudence, ces constations devant être impérativement vérifiées par d'autres expériences. Leur travail est paru dans la revue Neurology.

Reprise Information presse Inserm du 9 octobre 2006 : « Troubles cognitifs et obésité, le lien se précise ».

(AFP, 09/10)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s