Stress et obésité

6718 Réagir

Une étude réalisée par des chercheurs américains et australiens, publiée sur le site Internet de la revue Nature Medecine, indique que le stress pourrait être un facteur non négligeable de la prise de poids.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Les chercheurs ont expérimentalement identifié, sur des souris, un peptide baptisé Y2 dont le taux augmente en cas de stress et qui stimule la masse grasse, notamment abdominale. Ce peptide, produit entre autres par l'hypothalamus, permettrait aux cellules du tissu adipeux et aux cellules de la paroi endothéliale de proliférer.

Les retombées thérapeutiques de ces travaux, menés par Herbert Herzog (Garvan Institute Medical Research, Sydney, Australie) et Zofia Zukowska (Université Georgetown, Washington, USA) pourraient rendre possible la mise au point de médicaments contre l'obésité qui bloqueraient les récepteurs du peptide Y2.

(Le Figaro, Wall Street Journal Europe, 03/07)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM