Soja : prudence chez l'enfant

lu 8088 fois

Le comité de nutrition de la Société française de pédiatrie s'inquiète de la consommation grandissante de produits à base de soja par les enfants et tire la sonnette d'alarme.

Les aliments à base de soja sont la principale source de phyto-estrogènes de l’alimentation. Or, de nombreux travaux chez l’animal montrent que ces substances peuvent avoir des effets délétères, en particulier sur le développement et la maturation des organes sexuels, et sur la fertilité.

Les pédiatres français s’inquiètent aujourd’hui du fait que certains jeunes enfants consomment trop d’aliments à base de soja - tonyus, desserts, ou tofus - qui sont riches en phytoestrogènes. Ils observent même une tendance de certaines familles, voire de certains médecins, à remplacer le lait de vache par du jus de soja, ce choix étant fondé sur des convictions personnelles et non sur des arguments scientifiques.

Pour les pédiatres, cette attitude, peut exposer à des déséquilibres nutritionnels. Les enfants forts consommateurs de jus et/ou de desserts à base de soja peuvent aussi recevoir des quantités trop importantes de phyto-estrogènes, substances dont on ne connaît pas tous les effets.

Les pédiatres insistent également sur le fait que toute prise de compléments alimentaires contenant des phyto-estrogènes, qui sont de plus en plus consommés malgré l’absence de toute donnée scientifique, est formellement déconseillée chez l’enfant.

(Archives de pédiatrie 2006 ; 13: 1091 – 93)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s