Sodium et sodas light : les reins encaissent !

lu 5725 fois

Les personnes qui consomment une alimentation riche en sodium ou en sodas « light » seraient plus susceptibles de connaître un déclin de leur fonction rénale, selon deux communications présentées lors d’une réunion à l'American Society of Nephrology à San Diego, en Californie.

« Sodium et sodas light : les reins encaissent ! » Une grande étude, la « Nurses Health Study », a été réalisée aux Etats-Unis afin de mesurer l’impact de la consommation de sodium et de boissons sucrées sur la fonction rénale de plus de 3000 femmes âgées.

D’un côté, le sodium

Dans un premier temps, les chercheurs ont examiné l’influence des différents nutriments alimentaires sur le déclin de la fonction rénale sur une durée de plus de 11 ans. Ils ont constaté que chez les femmes présentant une fonction bien préservée du rein, une plus grande consommation de sodium alimentaire était associée à une diminution de cette fonction, ce qui coïncide parfaitement avec les résultats expérimentaux d’études réalisées sur animaux.

De l’autre, les boissons light

Dans un second temps, les mêmes auteurs ont étudié l’influence des boissons sucrées allégées sur le déclin de la fonction rénale, dans le même groupe d’étude. Une association entre sodas sucrés et protéinurie avait déjà été mise en évidence par le passé mais on ne disposait pas de données sur les modifications de la fonction rénale. L’enquête réalisée par Lin et Curhan a mis en évidence une probabilité deux fois plus importante d’accentuer le déclin de la fonction rénale chez les participantes qui consommaient deux canettes de boissons light ou plus par jour. En revanche, aucun rapport entre les boissons sucrées et le déclin de la fonction rénale n’a été noté.

Cette association s’est maintenue même après correction pour l’âge, l’apport calorique, l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, l’activité physique et les maladies cardio-vasculaires. Les mécanismes de la diminution de la fonction rénale due à des apports élevés de boissons light n’ont malheureusement pas encore pu être étudiés et méritent un approfondissement.

Ne pas généraliser !

Les participantes de cette étude étaient toutes des femmes blanches âgées et les auteurs insistent sur le fait que les conclusions ne peuvent être directement applicables à des hommes ou à des personnes d’autres ethnies.

Il y a actuellement peu de données sur le rôle de l’alimentation dans les maladies rénales. Bien que plus d’études soient nécessaires, ces recherches suugèrent qu’une consommation élevée en sodium et en sodas lights pourrait être associée à un déclin accru de la fonction rénale.

(Par Adrien Loreis, diététicien, d’après American Society of Nephrology. Study shows Diets igh in Sodium And Artificially Sweetened Soda Linked To Kidney Function Decline. Medical News Today.)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s