Six profils de patients face au « régime »

lu 3843 fois

Quand un régime alimentaire devient indispensable pour des raisons médicales, comment réagissent les patients ? Peut-on leur présenter et leur faire suivre à tous un régime de la même manière ? Non, répondent sans hésiter Olivia Gally et Laurent Magne, psychothérapeutes comportementalistes (*). A partir d'une étude menée à l'hôpital Lariboisière à Paris, ils distinguent six profils de patients. Une typologie qui devrait peut-être suggérer aux professionnels de la santé des stratégies différentes pour aborder la question du régime et autres indications thérapeutiques...

Médicalement parlant, on peut un jour ou l'autre avoir besoin de faire un régime. Il ne s'agit pas ici de deux kilos en trop, d'un régime esthétique mais d'un amaigrissement nécessaire pour la santé du patient... Face à cette nécessité parfois urgente et impérieuse, chacun réagit à sa façon, remarquent Olivia Gally et Laurent Magne (*). En particulier parce que nous n'avons pas tous la même notion du temps...

A partir de l'étude de 154 patients diabétiques et hypertendus, rencontrés à la consultation de cardiologie de l'hôpital Lariboisière, les deux psychologues ont pu observer et catégoriser six « profils » différents.

  • « Le logicien ». Il a besoin de savoir et de contrôler : son alimentation, son style de vie, sa maladie, ses traitements... Il peut devenir obsessionnel. Il ne connaît pas l'ennui, il est toujours en train d'essayer de comprendre et d'agir. Le présent est pour lui le début de l'avenir, il anticipe.

  • « Le moralisateur ». Il est à la fois observateur, consciencieux et persévérant. Il a un avis sur tout et aime argumenter, prouver, débattre, avoir raison. Il va donc s'informer en détail sur sa maladie, son origine, ses traitements, sa prévention éventuelle. S'il a confiance en son interlocuteur, il va appliquer méthodiquement et rigoureusement les conseils et traitements... Inquiet, il peut devenir tatillon, agressif, procédurier. Pour le moralisateur, le passé est source d'enseignement et le présent s'inscrit dans le long terme.

  • « Le multisensoriel ». Sensible, chaleureux, convivial, il est affecté par sa maladie et il en parle... Il aime vivre l'instant présent, bien manger, bien boire, partager... Il peut décompenser en mangeant. Bref, il « cueille le jour » il a une notion de l'avenir à court terme.

  • « L'actionneur ». C'est un être dynamique, charmeur, plein de ressources. Il aime l'action, le mouvement, les sensations fortes. Il aime manger et boire, mais il se montre capable d'adaptation : il va réagir à sa maladie. Toutefois, il adaptera son régime et son traitement en fonction de leurs résultats : c'est un individu « pratique », pragmatique. Stressé, il aura tendance à compenser avec la nourriture, l'alcool, le tabac, les substances psycho-actives... Comme le multisensoriel, il vit au présent, l'avenir est pour lui à court terme.

  • « L'énergiseur ». Spontané, créatif, il aime les rencontres et les contacts, s'amuser, blaguer. .. Il va réagir à sa maladie de façon très affective, accepter ou non de la prendre en compte. Il peut très bien ne pas y croire et faire comme si elle n'existait pas. S'il est stressé, il ne va pas modifier ses comportements, il va manger et boire comme d'habitude. Il vit au présent ce qui ne l'empêche pas de visualiser un objectif futur.

  • « Le songeur ». Réfléchi, calme, rêveur, il a besoin de moments et d'espaces de solitude. Attachant peu d'importance à l'apparence, il a souvent des difficultés avec son poids depuis des années. « Il faut me prendre comme je suis », estime-t-il. Il a besoin d'être motivé et soutenu, car il craint beaucoup l'échec. Stressé, il se réfugie dans la mélancolie et les excès alimentaires. Il vit surtout dans un temps relié au passé.
Pour chaque « profil » psychologique, une manière différente de prescrire les régimes ?

Si vous êtes concerné par un régime médical, vous êtes-vous reconnu ? Pour le médecin qui a votre santé en charge, il peut être intéressant d'identifier l'aspect de votre personnalité. Pour ce faire, une formation et un logiciel sont à sa disposition... Évaluer les aspects majeurs de la personnalité (il existe 30 combinaisons de profils ) va permettre au soignant de « trouver » les bons mots.

« Profiler » permet aussi de fixer des objectifs motivants, adaptés à chaque patient, ainsi qu'un calendrier thérapeutique en adéquation avec sa représentation du temps. De s'adapter, en somme, à la personnalité et à la sensibilité de chacun. Face à la faible observance des régimes, c'est le seul moyen d'agir, estiment Olivia Gally et Laurent Magne. Il faut peut-être cesser de croire que ce qui motive les uns motive aussi les autres. Bref, un brin d'approche comportementale ne serait pas inutile...

(*) Contact et information du Cabinet Magne & Gally sur www.profilageonline.fr

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s