Sensibilité au gluten non coeliaque : les nouvelles frontières des troubles liés au gluten

lu 6483 fois

Le revue scientifique Nutrients (*) diffuse les résultats de la « seconde réunion internationale d’experts sur la sensibilité au gluten » qui a réuni à Munich 30 des principaux spécialistes dans le monde des troubles liés au gluten afin d’établir les premières directives en matière de sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC). Le rapport scientifique intitulé « Sensibilité au gluten non coeliaque : les nouvelles frontières des troubles liés au gluten » porte sur la définition, le diagnostic et les troubles associés à la SGNC, tels que le syndrome de l’intestin irritable (SII), l'autisme ou la schizophrénie. Les facteurs potentiels déclenchants et les premières recommandations sur la façon de traiter les patients avec un régime sans gluten sont également discutés.

« Sensibilité au gluten non coeliaque : les nouvelles frontières des troubles liés au gluten » « Les Gastro-entérologues sont couramment confrontés, dans leur pratique clinique, à des patients atteints de SGNC qui, malgré l'absence d'une maladie cœliaque typique (CD), adoptent le même traitement, un régime sans gluten, afin d’améliorer leur qualité de vie.

Les symptômes se caractérisent par des manifestations intestinales et extra-intestinales telles qu’observées dans le SII et la maladie cœliaque (MC).

Cependant ces patients n'ont pas le type de profil sérologique habituellement rencontré chez les malades cœliaques. On observe une absence d’anticorps anti-transglutaminase de classe IgA et d’atrophie villositaire, alors qu’environ la moitié est porteuse de l'HLA DQ2 et présente des anticorps anti-gliadine IgG ainsi qu’une augmentation des lymphocytes intra-épithéliaux à un niveau intermédiaire entre les patients sains et les malades cœliaques.

L'article publié dans Nutrients constitue une synthèse de la discussion qui s’est déroulée à Munich en décembre dernier, entre des spécialistes de la recherche des troubles liés au gluten qui souhaitent améliorer les connaissances dans ce domaine », explique le Pr. Bruno Bonaz, Professeur de gastro-entérologie au CHU de Grenoble.

Conclusions de la seconde réunion internationale de spécialistes sur la sensibilité au gluten à Munich

Plus de 30 spécialistes mondiaux des troubles liés gluten venus notamment des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Italie, d’Allemagne, de France, d’Espagne, d’Autriche, d’Argentine, de Slovénie et des Pays-Bas, se sont réunis à Munich en décembre dernier, pour participer à une réunion scientifique parrainée par le Dr. Schär Institute. Cette rencontre visait à dresser un bilan des connaissances acquises, à clarifier celles restant à définir et à déterminer les premières recommandations en matière de traitement des patients.

« La communauté scientifique n'a plus de doutes quant à l'existence de la sensibilité au gluten non cœliaque » explique le professeur Carlo Catassi, professeur de pédiatrie associé à l'Université Politecnica delle Marche à Ancône en Italie et coordinateur du Comité scientifique de Dr. Schär Institute.

Il ajoute : « L'article publié dans « Nutrients » rassemble un ensemble de données déterminantes dans la connaissance de la SGNC. Même si la fréquence de la SGNC dans la population générale n’a pu encore être entièrement évaluée, il existe des données épidémiologiques dessinant une représentation de plus en plus précise de la prévalence de cette maladie.

Les études cliniques en cours et une analyse de la littérature scientifique publiée depuis le début des années 80 nous ont permis de dresser un profil type de la personne atteinte de SGNC et des troubles associés. A cet égard, des essais multicentriques prouvent que le SII et la SGNC se croisent chez les mêmes patients.

En dépit de l’absence d’un biomarqueur spécifique, nous pouvons affirmer qu’un model capable d’interpréter un diagnostic sérologique de le SGNC pourrait voir le jour prochainement. »

SGNC : une définition de la maladie plus récente et plus précise

Touchant dans la plupart des cas des femmes ayant entre 25 et 45 ans, la SGNC se caractérise par des symptômes à la fois intestinaux et extra-intestinaux. Les spécialistes soulignent qu’en l’absence de biomarqueurs spécifiques, il est impératif d’exclure la maladie cœliaque et l’allergie au blé lors d’une suspicion de SGNC.

Un régime alimentaire sans gluten apporte de bons résultats, mais il doit être entrepris avec prudence et uniquement sur l'avis d’un médecin une fois le diagnostic posé.

Directeur du Centre de recherche sur la maladie cœliaque à l'Université de Boston et membre du Dr. Schär Institute, le professeur Fasano, qui a pris la parole lors d’un symposium international sur la maladie cœliaque à Chicago, affirme que l’emballement médiatique autour de ce trouble peut générer des idées fausses :

« Le régime alimentaire sans gluten est l’unique traitement pour les personnes souffrant de troubles liés au gluten. Il ne s’agit pas d’une méthode pour perdre du poids. En dépit des déclarations de certains champions, il n’existe toujours pas de preuves scientifiques démontrant que ce type de régime assurerait un avantage compétitif lors de la pratique sportive. Un tel changement dans l’alimentation devrait être initié sur les conseils d’un médecin en présence d’une maladie appartenant au spectre des troubles liés au gluten.

Toutefois, dans ce dernier cas, il est important de souligner qu'un régime sans gluten, s’il est bien équilibré, peut être suivi durablement par les patients sans qu’ils aient l’impression de renoncer à une certaine qualité de vie. Il existe en effet une large offre commerciale de produits de substitution et une grande variété d'aliments naturellement sans gluten »

Régime alimentaire sans gluten en cas de SGNC : quelle durée et quelle flexibilité ?

La maladie cœliaque implique un régime alimentaire sans gluten stricte et permanent, qui ne semble toutefois pas devoir être appliqué dans le cadre de la SGNC. Le Docteur Elli Luca, chef du centre de gastro-entérologie à l'Hôpital Cà Granda de Milan et membre du Dr. Schär Institute affirme « Sur la base de l’expérience acquise dans notre centre, le seuil de tolérance au gluten peut être très variable et doit être déterminé au cas par cas. Ainsi, certaines personnes souffrant de SGNC peuvent ne pas devoir adopter un régime alimentaire aussi strict, ni le suivre tout au long de leur vie, contrairement aux malades cœliaque. »

Liens entre sensibilité au gluten non-cœliaque et syndrome de l’intestin irritable

Les dernières preuves scientifiques précisent que le diagnostic de SGNC permettrait d'expliquer certains cas de SII. Si en Italie, environ 16 à 25 % de la population souffre de SII, il a été récemment démontré qu'au moins 28 à 30 % de ces personnes pourraient être sensibles au gluten, en raison des résultats positifs observés suite à l’adoption d’un régime sans gluten.

Le rôle des inhibiteurs d'amylase/trypsine dans la SGNC

D’après Detlef Shuppan, Professeur de médecine moléculaire et translationnelle à l'Université de Mayence en Allemagne, “Outre la gliadine, les inhibiteurs d’amylase/trypsine - une fraction de protéine migrant avec le gluten et reconnue comme élément déclencheur de l’allergie au blé - peuvent également jouer un rôle dans le développement de la SGNC.”

Selon les spécialistes, les inhibiteurs d’amylase/trypsine pourraient stimuler l'immunité naturelle de l'intestin déclenchant ainsi la SGNC.

Pour en savoir plus, consulter le rapport complet (en anglais).

(*) Nutrients (Impact Factor 2.072) : Forum international scientifique en accès libre, avec un comité de lecture, Nutrients se consacre aux études portant sur la nutrition humaine. Ce forum publie des analyses, des travaux de recherche et des communications scientifiques courtes sur les macronutriments, les micronutriments, les nutriments bioactifs, les aspects de la nutrition humaine, les aliments fonctionnels, les troubles liés à l'alimentation, et les produits nutraceutiques. Nutriments est membre du Committee on Publication Ethics (COPE).

SOURCE : Dr. Schär Institute

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s