Selon BENEO-Orafti, les boissons saines à base de produits laitiers restent populaires

lu 2525 fois

Les boissons bénéfiques à la santé à base de produits laitiers continuent de gagner en popularité. Ce succès croissant se confirme par le grand nombre de lancements de nouveaux produits de ce type. Ils représentent actuellement plus de 70% des boissons lactées présentes sur le marché mondial [1].

« Selon BENEO-Orafti, les boissons saines à base de produits laitiers restent populaires » - Crédit photo : www.BENEO-Orafti.com Tim Van der Schraelen, Marketing & Communication Manager chez BENEO-Orafti commente : « Nous constatons que la santé devient de plus en plus importante dans notre société, surtout maintenant que l’obésité est devenue un problème mondial. Bien que la "praticité" soit toujours un facteur promotionnel important pour les produits laitiers à boire (cet argument de vente est utilisé pour 17% des nouveaux produits), la "santé" (tant active que passive [2]) est de loin devenue l’exigence principale et est utilisée comme incitant à la consommation. 53% des producteurs utilisent d’ailleurs cet argument pour vendre leur produit.

Sachant cela, nous avons constaté une augmentation de 90% du nombre de produits laitiers à boire contenant de l’inuline et de l’oligofructose ces sept dernières années. Bien que seules 15 boissons lactées contenaient ces ingrédients actifs en 2002, 181 produits présents sur le marché mondial contenaient de l’inuline et de l’oligofructose en 2008. »

Et il y a encore de la marge de croissance...

Des possibilités existent pour les producteurs de boissons qui, conscients des exigences santé et bien-être, désirent intégrer des composants actifs tels l’inuline et l’oligofructose Orafti® dans leurs produits. Malgré que la plupart des innovations au niveau des boissons lactées viennent d’Europe occidentale (28%) et d’Asie (24%), suivis par l’Amérique Latine (18%), il est intéressant de constater que l’Amérique du Nord reste à la pointe des développements de produits laitiers à boire contenant de l’inuline et de l’oligofructose ; l’Asie vient en deuxième position. 11% des boissons laitières d’Amérique du Nord contiennent ces ingrédients actifs, contre 9% en Asie et 7% en Europe occidentale.

Les consommateurs ont de plus en plus d’exigences spécifiques au niveau de la santé et du bien-être. Cela se manifeste visiblement dans le nombre de lancements de nouveaux produits dans ce domaine. Une grande partie (environ 17%) des 181 boissons lactées contenant de l’inuline et de l’oligofructose présentes sur le marché en 2008, visaient à maintenir le système digestif en bonne santé. Cela souligne l’importance croissante accordée par le consommateur à un système digestif sain. Il y a cinq ans, seuls 3% des produits portaient cette même allégation. Par ailleurs, l’importance accordée aux faibles teneurs en graisses et en sucres n’évolue pas ou peu : la part de marché des produits assurant ces faibles teneurs stagne à 10 et 2%, contre une part de marché de respectivement 12 et 2% il y a cinq ans.

« Les consommateurs sont de plus en conscients des éléments pouvant améliorer leur santé et la législation européenne est de plus en plus exigeante au niveau des mentions de santé sur les étiquettes. Ces deux éléments représentent le défi principal que doivent relever les producteurs alimentaires en 2009 et dans le futur. Selon notre propre enquête menée auprès de consommateurs en décembre 2008, il ressort que la mention santé sur l’emballage d’un produit augmente le caractère attrayant d’une marque connue et crée une valeur ajoutée.

Cette enquête, en plus de dresser le tableau des exigences du consommateur en matière de santé (price premium), souligne le fossé de méconnaissance existant entre l’attrait pour certains ingrédients et leur influence sur notre santé. Même si le consommateur connaît les noms d’ingrédients comme la vitamine C, le calcium, les céréales complètes ou les prébiotiques, il ne les met pas toujours en relation avec leurs bénéfices pour la santé. En orientant leur communication vers les objectifs santé des ingrédients qu’ils utilisent, les producteurs alimentaires peuvent immanquablement apporter une valeur ajoutée aux marques connues », ajoute Tim Van der Schraelen.

« Les boissons saines à base de produits laitiers représentent la majorité des lancements de nouveaux produits. Il est dès lors logique que les producteurs proposant des produits aux objectifs santé adaptés et scientifiquement prouvés profiteront d’une croissance et d’une meilleure pénétration du marché en 2009 et dans le futur. »

Une décennie de recherche

L’étude de consommateurs de 2008 est la quinzième d’une série d’études menées par BENEO-Orafti ces dix dernières années. L’expertise de BENEO-Orafti en matière d’étude de consommateurs s’étend sur quatre continents et 14 pays. Elle comprend tant des études qualitatives que quantitatives. Associée à la connaissance scientifique, elle a permis à BENEO-Orafti de bâtir un savoir-faire nécessaire à la transcription, en langage clair et compréhensible par le consommateur, du message scientifique, afin de permettre la mise en place d’un marketing efficace des produits de consommation fonctionnels.

Références :

  1. Source des statistiques portant sur le marché des boissons lactées : www.innova-food.com
  2. Les "objectifs santé" sont répartis en deux groupes: "santé (actif)" et "santé (passif)". Le premier comprend les ingrédients ajoutés comme le calcium, les fibres, le fer ainsi que le bien-être intestinal, tandis que le deuxième concerne la réduction de sucre et de graisse, et les catégories organiques.

SOURCE : BENEO-Orafti

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s