Ségolène Royal, OGM et pesticides...

5783

Les récents propos de Ségolène Royal sur les dangers des OGM qui auraient « un impact sur le foetus » et sur les « insecticides à l'origine de cancers du sein » provoquent des remous dans la communauté scientifique.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Aucune publication scientifique n'appuie ces déclarations alarmistes. Certains informateurs soulignent que l'élue PS aurait exploité des travaux en cours, qui n'ont encore abouti à aucune conclusion. "Il y a suffisamment de reproches à formuler aux OGM sans qu'il soit nécessaire d'utiliser des arguments caricaturaux qui nuisent à la cause que nous défendons", indique Philippe Martin, député PS du Gers.

"Dire que les pesticides dans l'alimentation sont responsables de l'augmentation du nombre de cancers du sein relève, dans l'état actuel des connaissances, de la pure invention, et je pèse mes mots ! ", s'écrit pour sa part Luc Multignier, épidémiologiste et spécialiste de ces questions à l'Inserm, qui ajoute qu'il est "inutile d'alarmer l'opinion avec des informations infondées."

(Le Figaro, 27/10)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM