Sécurité alimentaire : qu'en pensent les Européens ?

lu 2278 fois

D'après l'enquête Eurobaromètre (*) menée dans les vingt-cinq Etats membres de l'Union européenne, les consommateurs ont une perception plutôt positive des aliments. Les aspects « risque et sécurité alimentaires » ne sont en effet pas au premier rang de leurs préoccupation.

Pour les Européens, la nourriture et l'alimentation sont principalement associées au goût et au plaisir. Lorsqu'on leur demande ce qui leur vient à l'esprit quand on évoque les aliments, seul un sur cinq mentionne la santé; et aucune préoccupation concernant les risques éventuels ou les maladies ne vient spontanément... Les grandes crises alimentaires du passé (telles que la crise de la vache folle) ne semblent donc plus être une préoccupation majeure.

Devant une liste de risques possibles associés aux aliments, les inquiétudes des consommateurs se portent surtout vers des facteurs externes sur lesquels ils n'ont pas de contrôle : résidus de pesticides, nouveaux virus (grippe aviaire), résidus dans les viandes, hygiène des aliments (en dehors de la maison), contamination bactérienne...

Les consommateurs semblent en revanche beaucoup moins préoccupés par les risques éventuellement liés à leurs propres comportements ou pratiques (au surpoids notamment). En cas de crise alimentaire grave, côté sources d'information, les personnes interrogées déclarent privilégier les associations de consommateurs (32 %), les professions médicales (32 %) et les scientifiques (30 %), qu'elles désignent comme « les plus fiables » avant les autorités publiques et les médias. Les opérateurs économiques (fabricants d'aliments, agriculteurs et détaillants) sont moins souvent cités.

(*) Rapport complet d'Eurobaromètre disponible sur le site de l'EFSA

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s