Restrictions sur la pratique de la chirurgie esthétique

lu 3159 fois

Certains décrets d'application de la loi sur le droit des malades (mars 2002) ont été publiés le mois dernier : ils limitent l'exercice de la chirurgie esthétique chez les médecins généralistes et dans les hôpitaux.

À Paris, Saint-Louis et Henri-Mondor (Créteil) sont les derniers établissements à avoir maintenu leurs services de chirurgie esthétique. Le Dr Vladimir Miltz s’en plaint : « Les futurs spécialistes vont être obligés de s’initier à la chirurgie esthétique à l’étranger ou dans des cliniques hors du cadre des hôpitaux universitaires ».

Le Dr Flageul considère également que cette pratique chirurgicale a sa raison d’être au sein des CHU, « pour prendre en charge des personnes ayant des problèmes sociaux ». La DGS pointe, pour sa part, le « tourisme bistouri » : des pays comme la Tunisie proposent en effet des vacances comprenant, dans le forfait, des opérations de chirurgie esthétique bon marché.

(Le Figaro, 30/07. Aujourd'hui, 31/07)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s