Repas des français depuis 45 ans : moins de produits frais, plus de plats préparés

lu 3055 fois

Depuis quarante-cinq ans, les français ont modifié leurs habitudes alimentaires, achetant davantage de plats préparés au détriment des produits frais, selon une étude publiée par l'INSEE. De plus, la part des dépenses consacrées à l'alimentation à domicile a baissé de moitié, passant de 25 % à 12 % en 2006.

« Repas des français depuis 45 ans : moins de produits frais, plus de plats préparés » - Crédits photo : www.futura-sciences.com Depuis 1960, la part des dépenses consacrée à l’alimentation à domicile dans le budget de consommation des ménages a baissé de moitié, passant de 25 % à 12 % en 2006. La moitié de ces dépenses est constituée d’aliments que l’on peut consommer en dehors d’un repas (fromage, dessert, fruits, pain...). L’autre moitié est constituée d’aliments que l’on ne mange qu’au cours du repas, c’est-à-dire sous forme d’entrée et de plat principal.

Au sein de ce sous-ensemble, la part des produits transformés à base de viande, de poisson et de légumes a plus que doublé pour atteindre 41 % en 2006, au détriment des produits demandant davantage de préparation personnelle.

Le poisson, soutenu par ses produits préparés, s’est substitué en partie à la viande et aux oeufs. Comparés aux autres ménages européens, les Français se distinguent par une préférence pour la viande.

Les légumes frais et les féculents ont été en partie remplacés par les produits préparés à base de légumes et de pommes de terre. La part du budget alimentaire consacrée aux légumes et aux féculents y est parmi les moins importantes.

(Danielle Besson, division Synthèses des biens et services, Insee - Insee Première n° 1208, septembre 2008)

SOURCE : Insee Première

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s