Publicité

Repas de fêtes : les 6 cadeaux (santé) à faire à votre estomac !

4895 Réagir

Repas de fêtes : les 6 cadeaux (santé) à faire à votre estomac !

« Peux-tu desserrer ta ceinture s’il te plait, j’étouffe ? Si tu continues de manger à ce rythme, je ne vais pas tarder à exploser ! Tu es trop gourmand, on va le regretter. » Vous reconnaîtrez là surement votre estomac en difficulté, vous suppliant de le préserver. C’est pourtant tellement bon et agréable de partager un repas festif... Nutriting, spécialiste en nutrition intelligente, vous aide à avoir de la compassion envers votre estomac à travers 6 conseils! Le luxe serait de pouvoir lui offrir le pack complet.

Publicité

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

N’oubliez pas le pouvoir du petit-déjeuner

Le petit-déjeuner est le moment idéal pour contrebalancer les excès des repas de fêtes. Pas la peine de vous en priver et d’arriver affamé au déjeuner. En revanche pensez aux justes quantités!

Idée repas : Préparez un bol complet riche en protéines et en glucides avec 80 g de flocons de sarrasin cuits, 300 ml de lait, 2 kiwis, 1 cuillère à soupe de purée de noisettes et 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre. Accompagnez-le d’une boisson chaude, thé ou café.

A l’apéritif, révélez votre côté raisonnable

Vous apprécierez davantage la suite du repas! La table est remplie de mignardises et les choix sont multiples? Faites-vous plaisir en piochant une bouchée de chaque, en évitant les poignées de gâteaux apéritifs.

Publicité

Pour les boissons, privilégiez les alcools les moins forts (champagne, vin blanc...) et posez votre verre entre chaque gorgée.

N’abusez pas des aliments gras

Foie gras, mayonnaise, beurre, sauces, bûche, chocolats... Tous sont des aliments gras qui vont rester plusieurs heures dans l’estomac avant d’être enfin éliminés. Consommer du gras + du gras rallonge le temps de digestion. Gardez la main légère sur les portions et les assaisonnements pour vous sentir moins lourd.

Actionnez l’option mastication

Certains aliments mal digérés partent directement dans le colon pour y être fermentés. Ils deviennent alors les principaux responsables des ballonnements. Bien mastiquer diminue le temps de digestion en augmentant la surface de contact de l’aliment avec la salive et en facilitant ainsi le travail chimique du tube digestif.

Un digestif ? Apprenez à dire non

Attention aux faux-amis... Leur nom est malheureusement trompeur puisque ce type d’alcool diminue le tonus du système digestif et est donc loin d’aider à mieux digérer.

Publicité

L’astuce Nutriting : Optez pour une infusion à base de plantes comme la menthe, le thym, la mélisse ou encore le romarin qui stimulent la digestion et aident à prévenir tout inconfort intestinal.

Ne pactisez pas avec votre canapé

Le fonctionnement du système digestif est aidé par la gravité. Vous pensiez vous affaler sur le canapé pour mieux digérer après le repas? Mauvaise idée... Par contre, si le moment s’y prête, profitez-en pour aller marcher. Cette activité sollicite en douceur les muscles intestinaux et améliore leur fonctionnement et leur efficacité.

SOURCE : Nutriting

Cela pourrait vous intéresser

Publicité