Quels sont les effets bénéfiques des céréales complètes ?

lu 5694 fois

Des études épidémiologiques à grande échelle effectuées récemment ont montré qu'une consommation régulière de céréales complètes peut réduire le risque de maladie coronarienne (CHD) et certains cancers de jusqu'à 30 %. Ce n'est donc pas surprenant que les scientifiques pensent que manger plus d'aliments aux céréales complètes peut aider à améliorer la santé.

Pendant des siècles, les céréales comme le blé, le riz, le maïs, l'avoine et le seigle étaient la base de l'alimentation. A l'heure actuelle, la majorité des aliments aux céréales sont mangés dans leur forme raffinée. Cela signifie que le germe et le son ont été retirés par mouture, laissant les endospermes féculents, qui sont la base des farines blanches.

La mouture et le raffinage entraînent de grandes pertes d'éléments nutritifs et d'autres substances protectrices présentes surtout dans le germe et le son. Les éléments nutritifs présents dans les céréales complètes incluent la vitamine E, la vitamine B complexe, et des minéraux comme le sélénium, le zinc, le cuivre, le fer, le magnésium et le phosphore.

En plus de ces vitamines et minéraux, les céréales complètes contiennent des protéines, des hydrates de carbone complexes et des substances protectrices comme les lignanes (phytoestrogènes végétaux avec propriétés déclarées bonnes pour la santé et contre les maladies cardiaques et le cancer). Tous ces éléments nutritifs semblent fonctionner ensemble comme un « package » pour aider à promouvoir la bonne santé et protéger contre les maladies, en particulier les maladies coronariennes et le cancer du côlon.

Les effets protecteurs des céréales complètes contre le cancer, surtout le cancer du côlon sont dus au taux élevé d'hydrates de carbone fermentables, qui sont transformés par la flore intestinale en acides gras à courte chaîne.

Une consommation raisonnable d'aliments contenant des céréales complètes comme le pain complet et les céréales de petit-déjeuner, le riz brun et les crackers devraient être incluse dans une alimentation équilibrée.

Source : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) »

SOURCE : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s