Quelle place et quelles responsabilités pour la restauration rapide dans l'alimentation des enfants ?

lu 5027 fois

Pour la 5ème année consécutive, McDonald's est présent au congrès médical du MEDEC. L'occasion pour l'enseigne de donner aux médecins des clés de compréhension afin qu'ils puissent conseiller au mieux leurs patients sur leurs comportements alimentaires et répondre à toutes leurs interrogations concernant la restauration rapide.

Quelle place et quelles responsabilités pour la restauration rapide dans l’alimentation des enfants ? - Crédit photo : McDonald’s L’enseigne a pris la parole lors d’une conférence animée par Eric Gravier, Vice-président Relations extérieures McDonald’s France, et Alain Bocquet, pédiatre et ancien président de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), autour du thème : « Quelle place et quelles responsabilités pour la restauration rapide dans l’alimentation des enfants ? ».

Quelle est la place de la restauration rapide dans l’alimentation de l’enfant ?

Après avoir présenté les dernières enquêtes (*) réalisées sur l’alimentation des enfants (SFAE / TNS Sofrès / Fantino et INCA 2), Alain Bocquet a décrit les besoins alimentaires de l’enfant et rappelé quelques règles indispensables pour apprendre à mieux manger en famille :

  • des rations alimentaires plus petites pour les enfants
  • des repas conviviaux : ne pas « inviter » la télévision à table, « jouer au restaurant » en attendant, par exemple, un peu entre les plats, ne pas se resservir et distinguer le « j’ai encore faim » du « j’ai envie de manger »...
  • des enfants apprentis « épicuriens » : de bonnes habitudes alimentaires prises pendant l’enfance sont conservées toute la vie d’adulte
  • l’importance de l’activité physique

Concernant la restauration rapide, habituellement diabolisée, voire même associée à l’obésité aux Etats-Unis car perçue comme le symbole d’une alimentation déséquilibrée et à toute heure, Alain Bocquet a tenu à rappeler que les Français fréquentent les restaurants McDonald’s aux heures des repas, comme un restaurant traditionnel. Et en termes de fréquence, les enfants se rendent chez McDonald’s de manière occasionnelle : 1 visite toutes les 3 semaines pour les 4/8 ans et 1 visite toutes les 6 semaines pour les 9/14 ans. Ce qui reste raisonnable.

Enfin, le pédiatre a conclu sur la valeur éducative que la restauration rapide peut avoir pour les enfants et surtout pour les adolescents. Par exemple, les fruits déjà épluchés et prêts à croquer sont tendance chez McDonald’s et bien mieux acceptés qu’à la maison.

Quelles sont les responsabilités de la restauration rapide vis-à-vis des enfants ?

Eric Gravier souligne : « Nous assumons ce que nous sommes : une parenthèse de gourmandise alimentaire. Mais pour répondre aux attentes de tous et plus particulièrement des parents en matière de santé, nous nous engageons au quotidien pour améliorer notre offre en termes de goût et d’équilibre. »

Depuis plus de 20 ans, McDonald’s France a mis en place une démarche d’amélioration nutritionnelle et a notamment travaillé sur le menu destiné aux enfants. Entièrement revu depuis 2003, le Happy Meal propose des portions et des produits adaptés pour allier plaisir et équilibre. Il s’est dernièrement enrichi de l’Ananas à Croquer, des P’tites Tomates et des Fruits à Croquer.

Une diversification de l’offre qui s’installe en douceur :

  • 540 combinaisons Happy Meal possibles dont 63% ne dépassent pas les besoins énergétiques d’un enfant de 6 ans pour un repas (**)
  • 13 millions de sachets de fruits vendus en France par McDonald’s en 2008, soit plus de 1000 tonnes de fruits bruts consommés par les enfants et l’équivalent de 12,6 millions de portions de fruits (selon la définition du PNNS)
  • 25 millions de compotes vendues en 2008

Eric Gravier rappelle également les autres engagements de l’enseigne :

  • avoir retiré en avril 2007 ses publicités des programmes TV destinés aux enfants, à des moments où ils sont seuls devant l’écran, sans contrôle parental.
  • favoriser le sport et l’activité physique en développant les Ronald Gym Club (murs d’escalade, aires de basket...) et en initiant les enfants à la pratique de nouveaux sports (McDo Sport Tour). Eric Gravier précise : « Nous avons pour ambition de devenir la marque qui donne le plus envie de bouger ! ».

Enfin, McDonald’s rend également accessible à tous l’information nutritionnelle, à la fois en restaurant, sur le site Internet www.mcdonaldsmenu.info ou sur les emballages des produits, le signe d’une véritable volonté de transparence pour permettre aux consommateurs de faire des choix éclairés.

(*) Etudes disponibles sur demande auprès du service de presse

(**) Sur la base des Apports Nutritionnels Conseillés pour la population française (2001), moyenne filles-garçons de 6 ans pour un niveau d’activité physique moyen.

SOURCE : McDonald’s

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s