Quelle agriculture pour notre alimentation ?

lu 1585 fois

OGM ou Bio, quel sigle vous convient le plus ? En Europe, chacun peut choisir l'alimentation qu'il veut… Mais sommes-nous suffisamment informés pour faire ce choix ? Les députés européens souhaitent ainsi améliorer l'étiquetage des denrées alimentaires et augmenter la sécurité alimentaire. Quelle que soit votre opinion, c'est en allant voter aux élections européennes de juin que vous la ferez valoir !

« Quelle agriculture pour notre alimentation ? » - Crédit photo : www.elections2009.eu Nanomatériaux, additifs alimentaires… Le débat serait-il réservé aux experts ? Tout le monde a forcément un avis sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), ainsi que sur les produits d’origine biologique. Et heureusement car au final, c’est dans notre assiette que cela termine ! C’est pour cela que les députés européens essayent d’augmenter la transparence du débat et la sécurité des consommateurs.

Pesticides : pour le meilleur ou pour le pire ?

Les pesticides ont révolutionné l’agriculture, permettant d’augmenter les rendements et de protéger les récoltes contre les insectes et les parasites. Mais aujourd’hui, leur impact sur la santé humaine commence à poser question. Les députés européens se sont ainsi prononcés, en janvier 2009, pour une diminution de l’usage des pesticides et l’interdiction de certains produits, jugés trop toxiques ou cancérigènes. Certains agriculteurs ont critiqué des mesures complexes à mettre en oeuvre et peu efficaces. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Bio vs. OGM

Les OGM sont au coeur d’un vaste débat. D’un côté, ils peuvent représenter une réponse à la crise alimentaire mondiale. De l’autre, on ne connaît pas vraiment leur impact sur la santé ni sur la biodiversité. Que faire ?

En 2007, le Parlement européen a exigé que les produits d’origine biologique ne contiennent aucun OGM. Plus précisément, il a demandé d’abaisser le seuil de tolérance (en cas de contamination accidentelle) de 0,9 % à 0,1 %. En parallèle, il a soutenu la création d’un logo « bio » pour les denrées contenant au moins 95 % d’ingrédients bio.

Etiquetage : le droit à une information complète

Les députés européens attachent une importance particulière aux droits et à la sécurité des consommateurs. Et le premier droit, c’est bien sûr de savoir ce que l’on achète et ce que l’on mange.

Les parlementaires ont ainsi voté des mesures visant à renforcer l’information des consommateurs. Le lieu d’élaboration des denrées et l’origine des différents ingrédients devront clairement être indiqués. De même, les additifs alimentaires devront être explicitement mentionnés. E124, E312… Leurs noms ne nous disent pas grand chose, aussi leurs effets sur la santé devront-ils être précisés (risques d’allergies, ralentissement de la digestion...).

Que pensez-vous de tout cela ? Est-ce trop, pas assez ? La législation actuelle se fourvoie-t-elle totalement ? C’est votre assiette, votre santé qui sont en jeu... Ne laissez pas passer l’occasion, donnez votre avis lors des élections européennes de juin !

Source : Parlement Européen

SOURCE : Parlement Européen

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s