Quel petit-déjeuner pour les enfants et ados de demain ?

lu 8176 fois

Le petit-déjeuner est le repas incontournable à notre équilibre nutritionnel, car sa composition et les quantités ingérées vont influencer les évènements physiologiques de toute la journée. Béatrice de Reynal, nutritionniste, nous en dit plus sur ce petit-déjeuner, clé de voute de notre équilibre alimentaire.

Ce repas devrait théoriquement fournir 20% à 25% de nos apports énergétiques quotidiens, ce qui correspond à 2 tartines de pain à la confiture, accompagnées d’un yaourt nature et d’un fruit frais ou d’un jus de fruits.

Béatrice de Reynal, nutritionniste, précise qu’  « un petit déjeuner suffisamment riche en glucides et en protéines, pourra permettre une meilleure satiété pendant la matinée, sans "coup de pompe", une "bonne humeur", de l'entrain".

Au petit-déjeuner : Tartine de pain et confiture ou Céréales transformées ?

Sur cette question, l’avis de la nutritionniste Béatrice de Reynal est tranché. Elle préfère d’ailleurs parler de croquettes du petit-déjeuner pour ces produits trop éloignés de leur céréale d’origine : « Les croquettes sont des produits issus de l'amidon de quelques céréales. Il est hydrolysé, extrudé... réduit en "sucres" simples, et donc immédiatement assimilés, ce qui n’est pas propice si l’on veut « tenir » jusqu’au déjeuner. Ainsi, une bouchée de céréales transformées correspond à une charge en sucres immédiatement avalés et assimilés, provoquant une sécrétion d'insuline, et donc, ne procurant pas d'énergie utilisable, mais un stockage de graisses ». Une étude américaine1 menée par l’EWG* révèle notamment qu’un bol de céréales du petit-déjeuner pouvait contenir jusqu’à 8 à 10 morceaux de sucre.

A l’inverse, le pain associe amidon, protéines et fibres (même pour la baguette simple qui apporte 4 % de fibres, et est donc « source de fibres ») qui en font une source de glucides complexes optimale. Ces glucides complexes sont essentiels pour "tenir" un rythme de croisière toute la matinée. L’association du pain aux sucres simples de la confiture, dans notre célèbre tartine, permet de ‘nourrir’ presque immédiatement l’organisme – et notamment le cerveau - en attendant l’assimilation des glucides complexes du pain qui prendront le relais énergétique.

(ré)Apprendre le vrai goût

Au-delà des aspects nutritionnels de notre petit-déjeuner, il s’agit aussi de renouer avec les incontournable de notre alimentation, et éduquer le goût des plus jeunes. La diversité de saveurs et textures de confitures, gelées, marmelades, associée à la variété des pains a de quoi rivaliser avec les quelques saveurs des céréales transformées. Il existe aujourd’hui près de 50 variétés de confitures2, à associer chaque jour aux pains de son choix : baguette et Confiture de Fraises, pain de seigle toasté et Confiture de Figues, pain aux céréales et Marmelade d’Oranges Amères… La tartine de pain et confiture, c’est chaque jour une nouvelle association de saveur, texture, couleur à inventer.

Une bonne habitude alimentaire à transmettre à la jeune génération

Les rythmes de vie actuels desservent le rituel du petit-déjeuner, qui est le plus souvent escamoté… Aujourd’hui, 50%5 des 15-17 ans sautent le premier repas de la journée, ce qui peut conduire à de nombreux grignotages. L’étude Nutrinet révèle d’ailleurs que 61%3 des Français mangent entre les 3 repas principaux de la journée.

La nutritionniste Béatrice de Reynal regrette ‘la déstructuration des repas, les horaires toujours plus oppressants, les modes de vie décalés, qui font que le petit-déjeuner est devenu rapidement un repas pris individuellement et non plus en famille’. Pourtant, la dimension affective du petit-déjeuner est primordiale : il nourrit le corps mais aussi l’esprit, construit l’identité, et assure la transmission des rituels et de la culture culinaire familiale, permet d’éduquer à la diversité des saveurs…

Il s’agit donc de recréer l’habitude du petit-déjeuner, réhabiliter la convivialité, le gourmandise et le partage dès le lever. Car seules les habitudes alimentaires ritualisées et associées au plaisir seront gardées à l’âge adulte, pour être transmises de nouveau.

[1] Etude Kids’ Cereals Pack More Sugar Than Twinkies and Cookies, EWG

[2] 46 références de confitures Bonne Maman commercialisées en GMS en 2012

[3] Etude Nutrinet-Santé

SOURCE : Bonne Maman

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s