Quand les messages sanitaires imposés dans la publicité alimentaire s'avèrent... contre-productifs

6344

Depuis le 1er mars dernier, la plupart des publicités pour les produits alimentaires sont accompagnées d'un slogan sanitaire du type « Pour votre santé, mangez ou moins cinq fruits et légumes par jour » ou « Evitez de manger trop gros, trop sucré, trop salé », etc. Pour respecter la loi de santé publique du 9 août 2004, les industriels doivent en effet insérer de tels messages ou, à défaut, s'acquitter d'une taxe égale à 1,5 % de l'investissement publicitaire.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Peu de temps avant l'apparition de ces slogans, l'UFC Que Choisir a réalisé une étude auprès de 704 parents et enfants. Ceux-ci ont été invités à visionner un spot TV pour des céréales au chocolat, dans lequel avait été inséré le message : « Pour votre santé, évitez de manger trop gros, trop sucré, trop salé ». Or, quand on leur demande la signification de cette phrase par rapport au produit présenté, 68 % des parents et 63 % des enfants interviewés répondent que cela veut dire que les céréales vantées dans le spot sont... équilibrées ! Qu'elles participent « comme ils le disent à la télé » à une alimentation moins grasse et moins sucrée (pour information, les céréales en question contenaient 37 % de sucre).

L'enquête montre par ailleurs que les personnes ayant eu le plus de difficultés à comprendre le vrai sens du message appartiennent aux catégories socioprofessionnelles les plus défavorisées... précisément celles dans lesquelles la prévalence de l'obésité est la plus élevée. Sans autres commentaires...

(Eric BIRLOUEZ, Agronome consultant - Enseignant en Histoire et Sociologie de l'Alimentation - Equation Nutrition n°67 - mai 2007)

SOURCE : APRIFEL