Quand dîner rime avec manque de temps

lu 2751 fois

La journée de travail est enfin terminée, vous allez pouvoir vous retrouver en famille... Mais c'est aussi pour vous le début d'une course contre la montre : récupérer les enfants chez la nounou, bain pour les tout petits, devoirs pour les plus grands... la fin de journée défile à toute allure et vous avez du mal à tout gérer. Mais qu'en est-il du dîner ? Vite des achats de dernière minute pour composer le menu. Vous êtes alors tenté(e) par du « vite fait, bien fait, tout prêt ». Cette solution est-elle toujours la mieux adaptée ? Dans les bonnes résolutions de la rentrée, pourquoi ne pas choisir de faire une plus grande place aux fruits et légumes frais ?

Le dîner, complément du déjeuner

En théorie, le dîner doit couvrir 30 % des apports énergétiques totaux de la journée. Il se définit donc comme étant plus léger que le déjeuner, qui lui, couvre environ 40 % des apports caloriques de la journée. Quant à sa composition, elle dépend directement de celle de son prédécesseur puisque le dîner vient compléter les apports du déjeuner.

Démonstration :

  • Vous avez consommé une part de viande le midi : il n'est pas obligatoire d'en reprendre le soir. Vous pouvez opter pour du poisson ou une tranche de jambon ou des œufs et pourquoi pas la remplacer des légumes secs (qui apportent des protéines d'origine végétale).

  • Vous avez oublié les légumes au déjeuner : il est encore temps de rattraper la situation et de les intégrer au dîner. Crus en entrée, cuits en plat principal, tous les goûts sont permis !

  • Vous avez pris du fromage à midi : choisissez un yaourt ou un fromage blanc au dîner.

  • Vous avez fini le déjeuner par un fruit frais : pourquoi ne pas alterner avec un fruit cuit en dessert pour le soir ?
Voici comment " dîner " peut rimer avec " complémentarité ".

Mais qu'en est-il dans la pratique ? Les choses sont bien plus complexes et vous êtes bien placé(e) pour le savoir... Difficile de composer un menu unique et commun à toute la famille sachant que chacun a mangé différemment au repas du midi… Et pas question non plus de vous lancer dans la gestion de repas personnalisés, compte tenu du peu de temps dont vous disposez pour préparer le dîner. Comment alors concilier manque de temps, équilibre et variété dans l'assiette ?

Des solutions pratiques et rapides à préparer

Les plats prêts à l'emploi du commerce peuvent vous apparaître comme LA solution. Ils nous séduisent en effet par leur rapidité de préparation, mais peuvent-ils répondre systématiquement à la situation ? Ces plats du commerce présentent tout de même certains désavantages : leurs teneurs en sel, graisses et sucre ajoutés bien souvent trop élevées.

N'est-il pas préférable d'opter pour une autre solution ? Pourquoi ne pas opter pour des plats " fait maison " rapides et simples à préparer. Voici LA véritable alternative !

Une bonne manière de faire est de préparer le plat à moitié la veille afin d'avoir juste à le finaliser en 10 mn. Pensez aux gratins qui peuvent sagement attendre au réfrigérateur puis être glissés dans le four 20 à 30 mn, le temps de se réchauffer et de gratiner ; au wok qui permet de cuire les légumes très rapidement ; à l'autocuiseur qui réduit de 2/3 les temps de cuisson. Les omelettes aux légumes sont souvent un bon choix, de même que les salades vite préparées et les soupes maison qui se conservent très bien 2 jours au frigo dans une bouteille par exemple (un gain de place appréciable). Mettez à contribution la famille : équeuter les haricots, écosser petits pois ou haricots coco, peler les carottes… Les enfants mangeront d'autant plus facilement ces légumes qu'ils auront participé à leur préparation.

Découvrez la sélection de toutes les recettes " express " sur le site !

(Dossier réalisé par Sophie Pedrosa, diététicienne Aprifel)

SOURCE : 10 par Jour

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s