Publicité alimentaire télévisée et enfants : le bon choix

lu 5938 fois

Vingt-trois sociétés savantes de pédiatrie, cardiologie, diabétologie, d'endocrinologie, de cancérologie, de psychiatrie, de santé publique, d'épidémiologie et de nutrition représentant plus de 30 000 membres réaffirment par une nouvelle lettre ouverte leur soutien le plus fort à la démarche engagée par Mme la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot-Narquin, pour la limitation de la publicité alimentaire sur tous les créneaux horaires où les enfants sont présents devant la télévision : voir la lettre ouverte jointe à Mme la Ministre de la santé : Publicité alimentaire télévisée et enfants : « le bon choix »

« Publicité alimentaire télévisée et enfants : le bon choix » Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, annonçait le 4 février dernier la mise en place de mesures concernant la publicité télévisée à destination des enfants.

Cette démarche avait reçu le soutien de 150 personnalités et les signatures de 1500 scientifiques et professionnels de santé confrontés dans leur recherche et leur pratique à la problématique des effets des publicités alimentaires sur les comportements alimentaires des enfants1.

Le collectif interassociatif sur la santé (CISS) et le collectif « Obésité : protégeons nos enfants ! » regroupant 6 associations de parents d’élèves, de malades et des associations de consommateurs avaient émis le même soutien au Ministère de la santé.

Malgré l’ouverture et les conditions de transparence offertes pour la discussion, force est, aujourd’hui de constater que l’auto-régulation souhaitée par la ministre de la Santé n’a pas été possible. Les sociétés savantes signataires demandent que soit promulguée une Loi afin que soit encadrée et limitée la pression publicitaire conduisant les enfants à consommer des aliments dont la consommation doit être réduite si l’on veut améliorer l’état de santé de la population.

Cette démarche participe de la nécessité citoyenne de protéger la santé de nos enfants, comme l’expriment également dans le communiqué UFC-Que Choisir « Publicités télévisées et lutte contre l’obésité infantile » les 22 associations et fédérations de personnes obèses, de diabétiques, de familles, de parents d’élèves, de mutualistes, de professionnels de la restauration, et de consommateurs... qui, comme nous, demandent que la politique nutritionnelle de santé publique puisse pleinement se développer. Il en va de la santé de tous.

Voir la lettre ouverte jointe à Mme la Ministre de la santé.

Participer en signant la pétition « Equilibre alimentaire ou équilibre des recettes publicitaires à la télévision : engraisser les enfants ou les chaînes de télévision ? »

SOURCE : Société Française de Santé Publique

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s