Protection du coeur et des os dans la même coquille

lu 5823 fois

Les noix sont riches en oméga-3, mais leurs atouts santé ne s'arrêtent pas là. Elles contiennent également de l'acide ellagique, un polyphénol qui exerce un pouvoir anti-athérogène sur les vaisseaux sanguins et stimule la synthèse osseuse.

Les fruits à coque, dont les noix, figurent parmi les aliments phares de l'alimentation méditerranéenne. Ces fruits riches en lipides, qualifiés d'oléagineux, contiennent une proportion majeure d'acides gras polyinsaturés, parmi lesquels des acides gras oméga-3. Ceux-ci, indispensables au corps, sont bénéfiques sur le plan cardiovasculaire, entre autres via leurs vertus anti-inflammatoires. Mais une étude récente montre que les oméga-3 ne constituent pas le seul atout des noix...

L'acide ellagique au premier plan

Les noix sont des fruits très riches en nombreux polyphénols, des composés antioxydants. Un de ceux-ci, l'acide ellagique, est particulièrement représenté dans ce fruit à coque. Des chercheurs de l'Université d'Athènes ont étudié les effets d'un extrait de noix et de l'acide ellagique sur des cellules de la paroi de vaisseaux sanguins. L'athérosclérose, processus caractérisé par l'adhésion de plaques de cholestérol à la paroi des artères, est au centre des maladies cardiovasculaires. Pour cette raison, les chercheurs ont choisi d'observer des cellules issues de la paroi d'une artère, et en particulier l'apparition sur ces cellules de molécules (VCAM-1 et ICAM-1) favorisant l'adhésion et donc l'athérosclérose. L'extrait de noix et l'acide ellagique diminuaient tous deux l'apparition de ces molécules, ce qui suggère qu'ils pourraient participer activement à la prévention cardio-vasculaire.

Les os aussi

Les vertus des noix ne se limitent pas à la prévention cardiovasculaire, elles semblent également pouvoir concerner le squelette. Les chercheurs ont mis en culture des ostéoblastes, cellules travaillant à la synthèse de tissu osseux. Certains ostéoblastes étaient cultivés seuls et d'autres avec de l'extrait de noix et de l'acide ellagique. Ces deux derniers composants ont montré une capacité à stimuler l'activité des cellules osseuses. On avait déjà remarqué que les populations qui avaient adopté le régime méditerranéen souffraient moins d'ostéoporose. Le fait que les noix semblent pouvoir stimuler la synthèse de tissu osseux peut expliquer une partie de ce constat.

Dans cette étude, l'extrait de noix contenait l'ensemble des polyphénols de la noix. Puisque l'acide ellagique montrait des effets similaires, on peut en déduire que les effets bénéfiques observés se produisent, au moins en partie, grâce à l'acide ellagique présent dans la petite coque. Ce qui ne veut pas dire que les autres antioxydants de la noix n'ont pas d'effet ! Mais comme ils sont présents en plus petites quantités que l'acide ellagique, on n'a pas pu clairement évaluer leur action.

Référence :

  • Papoutsi Z et al. Br J Nutr 2007; 5: 1-8.

(Magali Jacobs, Diététicienne - " HEALTH & FOOD " News du 24 octobre 2007)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s