Profils nutritionnels, l'échéance approche

2686 Réagir

D'après le règlement « allégations » 1924/2006/CE, un produit pourra ou non porter des allégations nutritionnelles ou de santé en fonction de son profil nutritionnel, à partir de janvier 2011. Ce système de profils nutritionnels devrait être défini d'ici janvier 2009 par les Etats-membres et la Commission. Une période de transition de 2 ans suivra pour la mise en conformité.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

« Profils nutritionnels, l’échéance approche » - Crédit photo : www.carevox.fr De nombreuses instances travaillent donc en ce moment sur ce sujet très complexe aux niveaux européen (AESA, Etats Membres et Commission, Syndicats professionnels européens) et français (AFSSA, IFN, ANIA, CNA...). Les discussions qui vont avoir lieu dans les 3 mois à venir sur la définition des profils nutritionnels vont être décisives.

Dans ce cadre, l’ANIA rappelle que l’industrie agroalimentaire est en faveur d’un système par catégories. En effet, tous les aliments jouent un rôle différent dans notre alimentation. Ils ne peuvent donc pas tous être jugés sur les mêmes critères. Un système comprenant autant de catégories que nécessaire permettrait de classer au sein d’une même catégorie les aliments en fonction de leur composition.

Cette approche permettrait d’autre part de ne pas exclure une famille entière d’aliments. Un système trop simpliste pourrait par exemple empêcher tous les fromages de valoriser leur richesse en calcium alors qu’ils en sont les premiers contributeurs. Enfin, seule une approche par catégorie permettrait à toutes les catégories d’aliment de bénéficier, lorsque c’est possible, d’un axe d’optimisation ou d’innovation.

SOURCE : Association Nationale des Industries Alimentaires