Produits laitiers : toujours de nouveaux bénéfices santé

lu 6768 fois

On connaît leur richesse en calcium, en potassium, en protéines... Leur rôle, dès l’enfance et l’adolescence, pour la croissance, le capital osseux et le maintien de la santé osseuse tout au long de la vie. Les études publiées durant toute l’année 2010 attirent l’attention sur de nouveaux bénéfices santé potentiels liés à la consommation de produits laitiers. En première ligne, le coeur, les maladies métaboliques et le contrôle du poids...

Le « bilan santé » 2010 des produits laitiers est positif. Plusieurs séries de recherches conduites dans le monde entier et publiées l’an dernier en font la démonstration.

Une synthèse [1] de 17 études menées en Europe, aux Etats-Unis et au Japon ne retrouve aucune association entre la consommation régulière de produits laitiers et une éventuelle augmentation du risque de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de mortalité globale... Elle montre même, au contraire, que boire trois verres de lait par jour pourrait diminuer de 18 % le risque de maladie cardiovasculaire.

Une revue de 21 études incluant 350.000 personnes [2] n’a retrouvé aucun lien entre les apports alimentaires d’acides gras saturés et le risque de maladie cardiovasculaire.

Une étude prospective [3] menée pendant 16 ans chez plus de 1.500 Australiens conclut à un risque de mortalité cardiovasculaire diminué de 69 % chez les consommateurs de produits laitiers entiers.

Le rôle bénéfique du calcium dans les régimes prescrits pour perdre du poids est par ailleurs confirmé [4]. En cas de restriction calorique dans le cadre d’un programme de perte de poids, des apports insuffisants de calcium peuvent déclencher la faim et compromettre l’observance du régime [5].

Une étude israélienne menée chez 300 hommes et femmes en surpoids suivis pendant 2 ans montre que les patients qui ont les apports les plus élevés de calcium laitier obtiennent une perte de poids de 38 % supérieure à celle des patients qui ont les apports de calcium laitier les plus faibles [6].

Au total, le « cru 2010 » des études sur produits laitiers et santé souligne l’importance des apports quotidiens de lait, yaourts et fromages divers. Ce qui justifie les recommandations des autorités sanitaires un peu partout dans le monde : 3 à 4 produits laitiers par jour.

Références :

  • Soedamah-Muthu, 2010 et al. Milk and dairy consumption and incidence of cardiovascular diseases and all-cause mortality: dose-response meta-analysis of prospective cohort studies’. AJCN doi: 10.3945/ajcn.2010.29866.
  • Siri-Tarino, et al (2010) ‘Saturated fat, carbohydrate, and cardiovascular disease” AJCN doi: 10.3945/ajcn.2008.26285.
  • Bonthuis, et al (2010) ‘Dairy consumption and patterns of mortality of Australian adults,’ European Journal of Clinical Nutrition, doi:10.1038/ejcn.2010.45.
  • Kaluza, et al (2010) ‘Dietary Calcium and Magnesium Intake and Mortality: A Prospective Study of Men,” American Journal of Epidemiology, doi: 10.1093/aje/kwp467.
  • Astrup, et al (2010) ‘Dairy beverages and energy balance,” Physiology & Behavior doi:10.1016/j.physbeh.2010.01.039.
  • Shahar et al (2010) ‘Dairy calcium intake, serum vitamin D, and successful weight loss,’ AJCN doi:10.3945/ajcn.2010.29355.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s