Publicité

Produits laitiers, calcium et cancer colorectal

3765 Réagir

Des études chez l'animal ont suggéré que le calcium pourrait réduire le risque de cancer colorectal. Les études épidémiologiques étaient moins concluantes. Les données de dix études de cohorte de cinq pays ont été regroupées et analysées.

Publicité

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

L’apport en produits laitiers y était déterminé à partir d’un questionnaire de fréquence. L’ensemble des études comptait ainsi 534 536 personnes, dont 4 992 ont eu un cancer colorectal entre la sixième et la seizième année de suivi.

La consommation de lait était associée à une diminution du risque de cancer colorectal. Par comparaison avec les sujets ayant eu de faibles apports (moins de 70 g/jour), le risque relatif de cancer pour ceux ayant eu des apports supérieurs (70-174 ; 175-249 ; plus de 250 g/jour) était respectivement de 0,94 ; 0,88 et 0,85.

L’apport de calcium était aussi inversement corrélé au risque de cancer colorectal. Le risque relatif pour le quintile le plus élevé par rapport au plus faible était de 0,86 pour le calcium laitier et 0,78 pour le calcium total (issus des produits laitiers, autres aliments et suplémentation).

Ces résultats ont été constants quelle que soit l’étude. La relation inverse pour le lait concerne les cancers du côlon distal et du rectum. Ainsi, plus grande est la consommation de lait et de calcium, et plus faible est le risque de cancer colorectal.

Publicité

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité