Probiotiques : boosters du système immunitaire

lu 6642 fois

Les effets bénéfiques d’aliments contenant des probiotiques, en particulier les produits laitiers fermentés, sont de plus en plus vantés par les professionnels de la santé et notamment auprès des personnes à risque telles que les enfants, les femmes enceintes ou encore les personnes âgées. De nombreuses études ont démontré que ces micro-organismes pourraient jouer un rôle important, non seulement sur les fonctions digestives et respiratoires, mais également sur le système immunitaire.

« Probiotiques : boosters du système immunitaire » - Crédit photo : www.institut-rosell-lallemand.com Les probiotiques sont définis par l’Organisation Mondiale de la Santé comme étant des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont administrés en quantités adéquates, produisent un bénéfice pour la santé de l'hôte. Parmi ces avantages, le renforcement des défenses immunitaires est un point qui a fait l’objet de nombreuses études, qu’il s’agisse de sujets sains ou de situations particulières.

Une aide contre le stress

Le stress, qu’il soit physique ou psychique, peut très souvent favoriser le développement de certaines pathologies telles que des infections des voies respiratoires par exemple. Or, il a été démontré que chez les personnes en situation de stress, la consommation de probiotiques présentait un avantage non négligeable pour les défenses immunitaires.

Un essai mené en Espagne en 2004 chez des étudiants universitaires en période d’examen effectivement mis en évidence le fait que la consommation de laits fermentés contenant à la fois les ferments du yaourt et une souche de Lactobacillus casei permettait de moduler le nombre de cellules lymphocytaires.

De même, une étude menée en 2007 chez des militaires français a également mis en évidence l’intérêt d’une supplémentation en ce probiotique particulier sur la prévention de la propagation des infections à travers les voies respiratoires.

Avantageux pour le sportif

Les pratiques nutritionnelles qui favorisent un bon état de santé ainsi que des performances athlétiques optimales présentent un intérêt évident pour les athlètes, les entraîneurs, les diététiciens et médecins du sport. Ici encore les probiotiques peuvent être utiles car ils de modulent la flore microbienne intestinale et permettent ainsi de renforcer les fonctions immunes et intestinales.

La flore microbienne intestinale est composée d’une multitude de bactéries situées dans le tractus gastro-intestinal. Ces bactéries font partie intégrante de l'ontogenèse et de la régulation du système immunitaire, barrière de l'organisme contre les infections et contribuent au maintien de l'homéostasie intestinale.

Les interactions de la flore microbienne intestinale avec les cellules épithéliales de l'intestin et le système immunitaire cellulaire exercent des effets bénéfiques sur les voies respiratoires supérieures, la peau et les voies uro-génital. Or il a été démontré que certains probiotiques, notamment des souches de Lactobacillus casei, avaient la propriété de moduler les perturbations survenant dans la fonction immunitaire après la pratique intense d’exercice physique.

Des études complémentaires sont cependant nécessaires pour répondre aux questions de la dose-réponse nécessaire, de l’importance des effets suivant les espèces spécifiques, des mécanismes d'action et enfin, pour disposer de résultats cliniques en termes de santé et de performances.

A consommer quotidiennement

Au vu des nombreuses études citées, il semble donc que les probiotiques présentent un réel intérêt dans le renforcement des défenses immunitaires. Les auteurs insistent cependant systématiquement sur la nécessité de consommer quotidiennement ces micro-organismes. En effet, il faut savoir qu’un probiotique persiste entre 2 et 20 jours au maximum dans l’intestin. Voilà pourquoi il s’avère essentiel de ne pas interrompre la consommation de produits laitiers à base de probiotiques afin de pouvoir bénéficier des avantages qu’ils renferment en permanence.

De plus, étant des produits laitiers, ces aliments contiennent du calcium dans des quantités qui, bien qu’elles soient modestes, participent néanmoins à la couverture de nos apports journaliers en ce micronutriment, qui plus est s’ils sont consommés quotidiennement.

Références :

(Par Alexandre Dereinne, diététicien)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s